Shop Mobile More Submit  Join Login
About Student Artist Ericka Lupin, student of HogwartFemale/France Recent Activity
Deviant for 8 Months
Needs Core Membership
Statistics 134 Deviations 841 Comments 3,697 Pageviews
×

Newest Deviations

Code name 2 by O-DemonKill-O Code name 2 :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 3 0 Logo by O-DemonKill-O Logo :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 0 0 Mug DemonKill by O-DemonKill-O Mug DemonKill :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 2 0 Good night by O-DemonKill-O Good night :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 3 1 Sweet dreams by O-DemonKill-O Sweet dreams :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 6 5 Cowabunga by O-DemonKill-O Cowabunga :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 5 1 My littel cat Cowabunga by O-DemonKill-O My littel cat Cowabunga :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 4 2 Reference DemonKill by O-DemonKill-O Reference DemonKill :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 5 3 Crazykiller reference by O-DemonKill-O Crazykiller reference :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 5 0 Adoptables canines open (22/22) by O-DemonKill-O Adoptables canines open (22/22) :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 2 5 Eye Emily Shadow dragon by O-DemonKill-O Eye Emily Shadow dragon :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 3 2 Requeste Raysharper by O-DemonKill-O Requeste Raysharper :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 2 6 Request Omegastar by O-DemonKill-O Request Omegastar :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 5 2 SpyScreen by O-DemonKill-O SpyScreen :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 2 0 Heatshot omegastar request by O-DemonKill-O Heatshot omegastar request :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 3 2 Calque OmegaStar for the request by O-DemonKill-O Calque OmegaStar for the request :icono-demonkill-o:O-DemonKill-O 4 3

Favourites

Black suits her! by woxys Black suits her! :iconwoxys:woxys 3,257 235 James Bond by woxys James Bond :iconwoxys:woxys 3,149 153 I always have my head in clouds by woxys I always have my head in clouds :iconwoxys:woxys 2,183 111 So strong by woxys So strong :iconwoxys:woxys 1,713 65 Ugh-ble. This photo changed it by woxys Ugh-ble. This photo changed it :iconwoxys:woxys 4,911 614 zebras at zoo by StarOfFate zebras at zoo :iconstaroffate:StarOfFate 2 0 The Shapeshifter by ImmatureGirl The Shapeshifter :iconimmaturegirl:ImmatureGirl 19 1 D and A by cathy0720 D and A :iconcathy0720:cathy0720 63 6 Freddy's right behind you Mikey! by XxLevanaxX Freddy's right behind you Mikey! :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 119 34 2k14 Donatello -Sketch- by XxLevanaxX 2k14 Donatello -Sketch- :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 115 21 Mikey -Warm up doodle- by XxLevanaxX Mikey -Warm up doodle- :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 103 45 Well look who woke up early!  by XxLevanaxX Well look who woke up early! :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 172 37 sleeping baby Leo by XxLevanaxX sleeping baby Leo :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 136 39 Turtles in suits by XxLevanaxX Turtles in suits :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 105 31 Love it when they play hard to get... by XxLevanaxX Love it when they play hard to get... :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 183 42 Raph warm-up painting by XxLevanaxX Raph warm-up painting :iconxxlevanaxx:XxLevanaxX 129 35

deviantID

O-DemonKill-O's Profile Picture
O-DemonKill-O
Ericka Lupin, student of Hogwart
Artist | Student
France
Hello, It's Meli and I'm French :)
I really love the Transformers fandom, MLP, Harry Potter and TMNT I loooove Donatello !!!
VendettaPrimus 5 [COMM] by Mimiushka RQ : OC CrazyKiller by VendettaPrimus Request : Demonkill by VendettaPrimus Are you ninja ? by O-DemonKill-O ref sheet Sonera by O-DemonKill-O

Progress bar 20% by Aqua-Spirit22
Progress bar 60% by Aqua-Spirit22
Progress bar 70% by Aqua-Spirit22
Progress bar 100% by Aqua-Spirit22

Art Trade :


Commission :
:icontfomegastar:: Moonlight and Omegastar Progress bar 60% by Aqua-Spirit22

Request(s):






-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mode alt DémonKill: www.youtube.com/watch?v=aJWNkS…
Interests

Activity


Dans les 24 heures qui vienne j'ouvrerais Le code name ou vous pourrez donner votre nom que vous avez trouvez pour cette OC avec le code, si vous trouver le nom avant il faudra simplement attendre ! ;) 

Ca sera un tirage au sort! :P

 Code name 2 by O-DemonKill-O

Voici le code8 5 1 18 20 2 18 1 11 5 18

Le gagnant recevra un dessin gratis de son choix!^-^


Good luck! :D

Hello, I open my commission with very cheap price :)
ONLY TRADITIONAL ART at the moment, thank you !



I draw : 
MLP, OC, Transformers Prime, gore , human, eyes black and withe and furry

I don't draw :

NSFW, MxM, FxF

Some exemple :

Tfp:


Commission Moonlight by O-DemonKill-O  


 

CE:Black forest by O-DemonKill-O


Commission Blue-Starlights by O-DemonKill-O


Art trade traditionnal BlakRed by O-DemonKill-O

Request Omegastar by O-DemonKill-O
Code name 2 by O-DemonKill-O

Tfp :

Headshot : 10 points 
Portrait : 20 points
Half body : 30 points
Body with background: 40 points


Crazykiller reference by O-DemonKill-OReference DemonKill by O-DemonKill-O

TF(OC) référence:

5 poitns



 Mlp:


Art trade Itzamara-kun by O-DemonKill-O

Squelettos by O-DemonKill-O
Rising Star and Princesse Keyla by O-DemonKill-O  ref sheet Sonera by O-DemonKill-O

MLP :

Headshot : 5 points
Body with backrond detailed : 20 points
Full body : 10 points
Référence : 15 points



background:


Black forest by O-DemonKill-O

Black and withe:



  Donatello portrai by O-DemonKill-O


Furry:


(Request) Reana by O-DemonKill-O

Furry :

Headshot : 15 points
Half body : 20 points
Body with backrond detailed : 40 points

Full body : 35 points


Humain black and withe:


April O'Neil 2003 by O-DemonKill-O
April O'Neil by O-DemonKill-O

Human (That in black and white) :

Headchot : 10 points
Half body : 20 points
Half body with backrond detailed : 25 points


Paint eye cat by O-DemonKill-O
Eye Donatello by O-DemonKill-O
Eye Emily Shadow dragon by O-DemonKill-O

Eyeys black and withe : 

Eyes : 2 points

Eyes with bacround : 5 points








Thank you! ^-^


Mature Content

This content is intended for mature audiences.


or, enter your birth date.*


Month

Day

Year*
Please enter a valid date format (mm-dd-yyyy)
Please confirm you have reviewed DeviantArt's Terms of Service below.
* We do not retain your date-of-birth information.
Chapitre 2
Une légère brise toxique
« Raphaël réveille-toi ! Mon fils ! » Mais aucune réponse ne sorti de sa bouche de l’ordre de Splinter.
« Maître, il a beaucoup de fièvre ! » Dit Léo en touchant le front de son frère.
Raphaël était encore dans le lit à deux étages, le lit qu’il partage avec son frère Michelangelo.
«  Il faut le déplacer en salle d’acuponcture ! Vite ! » Ordonna maître Splinter en pointant la pièce de ses cinq  griffes assére. Les deux frères due le tirer du haut du lit mais il était trop lourd pour eux.
« Tu vois la surface de la surface terre est quelque chose qui peut être dangereux mais aussi quelque chose de merveilleux. » Raconta Donatello en faisant les mouvements qui allèrent avec, April fit des simples hochements de tête pas très à l’écoute de celui qui lui racontait.
Elle l’observait fasciner par ses différente caractéristique des grimaces de son visage.
«  Donnie viens nous aider ! »Cria Léonardo écraser sou le poids de son frère encore endormie. Donatello se retourna et alla voire ce qui se passai, il s’arrêta quand il comprit enfin se qui venait de se passer, il se mit sou le lourd poids de Raphaël et le posa sur la table, April entra dans la pièce la main sur sa bouche, choqué.
Il prit une trousse de premier soin et commença à faire ce qui fallait faire.
« Donnie qu’esse ce qui se passe ?! » Demanda Léo affolé de ne pas savoir ce qui se passait, mais il ne le répondit pas, surement  parce qu’il avait sa tête dans ses mots scientifiques.
« Oh oh ! » Marmonna Mickey car Léo allait s’énerver si il ne répondit pas dans les prochaine secondes. Il ouvra la bouche quand Donnie le coupa.
« Il a eu une monter de fièvre très élever, mais je sais comment le soigné ça ne dure pas longtemps a soigné. C’est un virus appeler L'acide ribonucléique l’ARN si tu préfères, c’est une molécule biologique présente chez pratiquement tous les êtres vivants, et aussi chez certains virus. L'ARN est très proche chimiquement de l'ADN et il est d'ailleurs en général synthétisé dans les cellules à partir d'une matrice d'ADN dont il est une copie.
Les cellules utilisent en particulier l'ARN comme un support intermédiaire des gènes pour synthétiser les protéines dont elles ont besoin. L'ARN peut remplir de nombreuses autres fonctions et en particulier intervenir dans des réactions chimiques du métabolisme cellulaire. » Répondit le scientifique rapidement en redressant ses lunettes sur son museau.
«Tu peux répéter mais en français cette fois si ? » Demanda Mickey au fond de la salle en levant le doit pour être bien sûr que tout le monde l’entend.
« Oh ! En gros Raphaël est attaqué par un virus ! Mais ce n’est pas de niveau 10 ! » Il chercha des outilles dans la boîte de premier soins et commença le traitement.
« Ah ! C’est plus clair maintenant ! » Répondit Mickey en se poussant un peu pour faire de la place à son frère qui bougeai de droite à gauche.
Donatello avait passé toute la nuit auprès de Raphaël pour le soigné, il c’était endormie sur son bureau la tête posé sur ses bras.
April entra dans la pièce et posa une main sur l’épaule de Raphaël, il n’avait toujours pas baissé sa température. Elle se dirigea vers Donatello et lui fit un câlin les mains autours de son cou son abdomen contre sa carapace.
Il fit un petit surs seau en s’apercevant de la présence d’April.
« Oh April je ne savais pas que tu étais là, je peux t’aider ? » Demanda-il les yeux encore à moitié fermer.
« Chute ! Tu vas réveiller Raphaël ! Il n’a pas du bien dormir et toi n’ont plus, tu devrais te reposer je resterais à côté de lui. Aller ! Aller ! » Ordonna April en faisant un mouvement de mains pour qu’il aille se reposer pour être en forme.
Donatello la pris et lui fit un câlin tendre et intentionné, mais trop épuisé il s’endormi dans ses bras.
« Donnie il faut que tu te couches ! » Demanda April à moitié écraser par son poids, Donatello releva la tête et se coucha dans le lit de la pièce d’a coter.
April souffla de soulagement ses deux mains sur ses hanches, puis alla voire l’état de Raphaël, mais elle aperçut que Léo était à ses coté il lui tenait la main et lui parla, elle se cacha derrières le cadre de la porte et écouta.
« Raph, j’espère que.. Que tu iras mieux ! Le plus vite possible, je sais que Donatello fait de son mieux, mais il n’en fait pas assez ! Oh mais quesque je dis-moi ! Je dis n’importe quoi ! »Leo se frappa le front de honte de ce qu’il venait de dire, il s’inquiétait tellement pour ses frères de ne pas être un bon chef pour eu ou pire un bon frère ! Leo versas une larme de désespoir qui tomba sur la main de son frère au bandeau rouge.
Leo remarqua la présence d’April et tourna sa tête vers elle, il se dépêcha vite de sortir sen dire un mot.
April reprit son gilet et le resserra sur elle, elle s’assit sur une chaise et regarda le sol les yeux vides sans expression elle n’aimait pas voire les frères dans cette état.
L’ambiance était plutôt silencieuse et pesante, ce n’est pas ce que préférai April, et ni les autres d’ailleurs.
Mickey apparu dans la pièce avec un morcau de tissu rayé en main, il s’approcha vers Raphaël et lui mis dans sa main dure, il n’avait pas vue qu’April était à côté. Il laissa couler une larme sur son visage qu’April remarqua, puis il se retourna et vit April assise sur une chaise qui le fixa.
« April ! Quesque tu fais ici ? »Demanda Mickey en essayant de faire comme si de rien n’était, il souriait mais April le vit que ce n’était pas un vrai sourire, alors elle se leva et ouvra grand ses bras en lui souriant.
Mickey fonda immédiatement en larmes dans ses bras, elle le tapota sur la carapace pour le rassure et essaya de faire passer les pleures mais plus elle le rassurait plus il pleurait, au bout d’une heure Mickey c’était endormi dans les bras d’April allongé dans un petit canapé  dans le fond de la pièce, il faisait très sombre dans la petite pièce illuminé par une lampe à coter de la table médicale.
Maître Splinter fit son apparition dans la pièce, il s’approcha du lit ou était allonger Raphaël et lui donna quelque chose dans la main, il senti l’odeur qu’il n’était pas tous seule il tourna légèrement l’oreille et entendit les reniflements de Michelangelo avec son pouce dans sa bouche.
Il s’approcha de Mickey lui caressa la tête et déposa un baiser sur son front.
Splinter serra ses mains derrières son dos et ressorti de la pièce il y croisa Donatello qui le saluèrent en joignant ses mains et en se baissant.
Il entra et vis April au fond de la pièce, April réussi à se délivrer de l’emprise de Mickey sans le réveiller et alla voir Donnie contant de pouvoir revoir April.
April sauta dans ses bras de muscles, elle a tellement peur pour Raphaël. Deux jours passèrent Raphaël c’était réveiller de son long sommeil, il allait beaucoup mieux Donatello avait réussi à le soigné.  
Pour fêter le retour de leur frère préféré, April acheta leurs pizzas préféré qu’ils mangent tous dans la joie et la bonne humeur. April retrouva enfin l’ambiance qu’elle aime tant.
« S’il vous plait ! Ecouter moi je voudrais d’abord remercier notre scientifique adoré Donatello pour sa patience et son courage ! De pouvoir enfin nous remaitre notre musclé Raphaël pour donner un sourire au sein de notre famille et une ambiance d’harmonie et de confiance. Et je voudrai aussi vous remercier à vous tous, ça va faire maintenant trois ans que je vie à vos coter, et que de plus en plus j’ai du mal à aller travailler ou de sortir toute seul, car c’est insupportable de vivre sans vous. » Le discourt d’April mis les larmes aux yeux de tous, chacun avec un grand sourire aux lèvres. Michelangelo imitant une explosion avec ses mains sur sa tête.
Après ce beau discourt, April se rassis un peu gainer. Puis c’était au tour de Raphaël de faire son discourt. Il tapa avec une fourchette dans un gobelet en carton et se leva.
« Alors moi aussi je voulais remercier Donatello de m’avoir sorti du pétrin et aux autres de votre soutien et vôtres patience ! » Il leva son goblet et se rassis
Puis ce fut au tour de Mickey, il se leva en silence et leva le doigt, tout le monde attendit avec impatience ce qu’il avait à dire. April s’attendait au plus beau discourt venir de sa bouche. Il ouvra la bouche et ! Un énorme rot sorti dans un vacarme, même les oreilles de Splinter tremblait.
Les rayons du soleil slalomèrent entre les immeubles comme un ouragan qui dévasta tous sur le passage.
April avait les cheveux tous ébouriffé comme si on l’avait retourné dans tous les sens, elle était allongé sur le coter dans son lit, puis elle senti un souffle léger dans son cou comme une légère brise, elle se retourna et aperçu Donatello qui dormait encore comme un ours qui hibernai.
Il avait ses mains autour de ses bras, alors elle tenta de se démêler mais en vain, elle prit ses bras et se fraya un chemin April était assise sur le bord du lit, elle était en train de s’habiller pour la journée.
Elle se leva et senti une crampe a son bas ventre comme si quelque chose lui déchirait de l’intérieur alors aussitôt elle se rassit, elle mit une mais sur son ventre et laissa sortir de sa bouche un petit cri de douleur qui réveilla Donnie.
« Est ce que ça va April ?! » Demanda tout inquiet le ninja au bandeau violet les yeux mouiller d’inquiétude et de doute.
April se retourna et le rassura qu’elle allait bien en lui faisant un bisou sur le museau. Elle lui demanda de se recouché et se leva pour de bon, une idée bien précise de ce qu’elle allait faire de sa journée.
Elle remonta dans la ville et se dirigea vers sa pharmacie habituel elle demanda des médicaments ordinaire plus une petite boite qui contenait un contrôleur. Puis elle alla dans un magasin d’habilles pour homme, elle prit plusieurs hauts surtout des pantalons et des chaussures.
Elle s’arrêta dans un petit café avec plein de fleurs de couleurs varié qui pendait des rebord de fenêtres, il était au bord de la route principale de new York.
Puis reprit sa mission et alla dans un magasin de technologie, elle acheta quelque petit objets de faible valeurs, puis elle aperçut un magasin de muscule et acheta des serviettes spécial et une boisson énergisante, puis se dirigea vers la sortie quand elle avait fini de payer ses achats et croisa Casey Jones qui lui fit un grand signe de la main.
« Et Casey ! Salut ça fait longtemps qu’on c’était pas vue ? » Cria April dans la grande salle remplie de bipes assourdissent.
« Salut April ! Effectivement ça fait longtemps ! » Il répondit avec beaucoup de surprise et d’hantousiassme en s’approchant un peu plus d’elle pour mieux l’entendre. Ils s’installèrent sur un banc dans le parc d’accoté et discutèrent de leurs problèmes quotidiens.  
« Tu deviens quoi maintenant toi ? » Demanda curieuse April, en attendant une réponse banale.
« Je me suis marié il y a deux mois environs et ma femme viens d’accouché il y a deux semaines. » Répondit avec une petite larme de joie, il sorti son portable et lui montra des photos. April fut pas si choqué qu’elle ne le pensait.
« Fille ou garçons ? » Demanda-t-elle timidement.
« Des  triplés deux garçons et une fille ! » Répondit-t-il en lui montrant une photo.
« Et toi April ? » Il rangea son portable dans sa poches et avala une gorgé de sa boisson.
« Je…euh je viens de commencer une relation avec… Euh Donatello. » Répondit-t-elle en rougissant quand Casey cracha toute sa gorgé sur le côté.
« Ah ah ! C’est super ! Sa se passent hum… Bien ? » Demanda-t-il en se grattant l’arrièrent de sa tête.
« Oh oui il est super gentille avec moi, il est parfait ! C’est l’homme de ma vie. » Ajouta-t-elle à la fin de sa phrase si tendrement.
« T’es difficile toi comme nana ?! »Répondit-il encore sous le choc.
« Oui je sais in me le dit souvent… »Répondit April la tête dans les nuages un sourire angélique sur ses lèvres rouge.
Ils se disent en revoir et partirent chaque un de leurs coté. April retourna dans les égouts discrètement évitant que quelqu’un l’aperssoive. Elle donna a Donatello les boite de médicaments et les petits appareilles électronique. Donatello la regarda d’un aire surpris et lui fit un câlin tendre dans la joie, il se précipita immédiatement dans son l’laboratoire et commença des expériences et ses calculs.
Puis elle  se dirigea vers la salle ou Raphaël faisait ses musculations d’habitude et posa la boisson énergisante et la serviette en laissant un petit mot sur le matelas.
Elle donna a Léonardo un pantalon et un t-shirt et a Michelangelo un gilet neuf à accrocher autour de sa taille. Les trois tortues présentes la serra en la remerciant de ce qu’elle leur avait acheté. Raphaël entra dans la pièce avec le mot qu’April lui avait laissé et la remercia.
« Euh… Les gars ?! »La voix de Donatello résonna à travers la grande pièce des égouts, ils se retournaient tous en même temps en attendant la suite du problème.
« Les foots ont franchi les limites d’une entreprise nommé Chimiconne, ce sont des produit chimique extrêmement toxique, les plus toxique au monde surement. »Dit-il d’une voie hésitante.
« Qu’esse ce qu’on peut faire Donnie ? »Demanda Léonardo en s’approchant de lui.
« Nous pourront aller maître une bonne raclé à ses ninjas foots une bonne fois pour toute ! »Dit le grand Raphaël en tapant son poing dans sa main.
« T’est sourd ou quoi il a dit que c’était des produit toxiques ! »Réprimanda Michelangelo.
« Si nous pouvons, nous avons un système cardiologique basculaires à la hauteur pour s’introduire là-bas. Le produit que je crains que les foots veulent lâcher sur la ville est le cyanure, c’est l’un des gaz le plus toxique au monde. » Il finassa enfin sa phrase très rapidement et repris son souffle.
« Ok les gars on n’y va tous ensembles ! »Commanda Léonardo le leader en prenant un élan dans sa course suivit de Raphaël et de Michelangelo.
« Attendez ! Je veux venir avec ! »Hurla April en les voyant courir dans la pièce principale.
« Quoi ?! Non non non ! Tu restes là il y a 98,95% Trop dangereux pour toi April ! » Ordonna-t-il en la prenant par le bras toute en la regardant dans ses yeux apeuré.
Les joues d’April vira au rouge de colère du feu des enfers, elle croisa ses bras sur sa poitrine et le fixa.
« Je peux aider dans cette usine il y a des garde à l’entrer il faudra bien quelqu’un pour les distraire ? Non ? » Lui répondit-t-elle en le narguant un peux.
« Elle a raison elle nous sera d’une grande utilitée, et puis elle n’ira pas dans les salles de produit dangereux. Tu devrais lui faire un peu confiance de temps en temps. » Ordonna Léonardo en se dirigeant vers la sortie.
Quand il s’aperçu que Donatello était hyper protecteur en vers April un regard amoureux dès qu’il pose les yeux sur elle, Léonardo se doutait de quelque chose.
« Non ! Je ne veux pas ! » Donatello croisa ses mains sur son plastron et ferma les yeux car il n’approuvait toujours pas.
Il  rouvrit les yeux et April avait déjà filé avec les autres.
« Aller viens Donnie ! »Elle lui fit signe de la main et rejoignirent les autres dehors, Donatello la suivie de très près en roulant des yeux.
« Bon ! Ok, April tu va entrer à l’intérieur et distraient les garde, et essai de trouver un moyen de couper l’électricité pour le reste on sans occupe.  Les autre vous savez ce qui nous reste à faire. » Commanda Léonardo en partant avec les deux autres pendant que Donatello glissa quelque chose dans la main d’April.
« Sa pourrait beaucoup t’aidé. » Il la regarda aven qu’April posa ses mains sur  ses joues puis l’embrassa et repartie en regardant derrière elle. Donatello rejoignit les autres, mais ses frères se doutaient de quelque chose, qu’il avait un truc entre April et Donatello.
« Dit-donc Donnie ?! Tu n’aurais pas quelque chose à nous dire ?! » Demanda Mickey en mettant ses mains sur ses hanches.
« Aller les gars on n’a pas que ça à faire ! » Chuchota Léonardo en faisant signe de la main à ses frères.
April entra a l’accueille, et commença la diversion, elle assomma le garde avec un extincteur, puis elle accéda aux caméras de surveillances et les éteigna.
Les quarte frères montèrent sur le toit et entra dans un conduit d’aération, il accéda à la salle remplie de ninjas foots.
« Et ben dit-donc il sorte d’où tous ses foots ? Il nous en a beaucoup pondu Schrieder ! » Dit Mickey dans un rire sarcastique.
Léonardo souffla de désespérassions de son petit frère, Ils descendirent un apparait l’autre Mickey le dernier comme d’habitude.
« COWABUNGA !! »Cria-t-il en plongeant dans le vide pour rejoindre ses frères et combattre à leur côté.
April regarda dans les dossiers de l’entreprise et s’aperçut que cette usine fabriquait pour l’entreprise T.G.R.I, elle voulut vite prévenir les autres, alors elle se dirigea vers une porte coulissante, mais un ninja foot l’attrapa par derrière et la poussa, il la dirigea vers un immense porte métallique et étanche.
Les tortues se bâtèrent de toute leur force, les ninjas foots beaucoup trop lâche battaient en retrait et la plus par sorti par des fenêtres immense.
« Ouvrer les vanne on va les étouffé ! » Cria un membre du clan des foots a trois autres, ils exécutaient immédiatement l’ordre et ouvra une vanne, puis les autres sorti et ferma les fenêtres.
Un gaz rouge sen échappa et la salle en était remplie, les frères s’aperçu même plus. La grande porte métallique s’ouvrir et April se fit jeter à l’intérieur elle tomba sur le sol dans un boucan, ses os craquèrent suivi d’un cri de détresse et de douleur, Donatello entendit immédiatement le cri de détresse d’April.
La porte se referma et se verrouilla dans un vacarme.
April cria dans la douleur sentent ses os craquer, des larmes coulèrent à flot de ses yeux glissant sur ses joues pale, elle respirait très rapidement ne sachant pas ou elle était.
Donatello cherchai désespérément April dans le gaz aveuglant.
« April !! Surtout retient ta respiration ! Ne… ne respire pas se gaz ! » Hurla d’effrois Donatello en tentant de la trouver.
April pris l’objet que Donnie lui avait donné au début de l’expédition, c’était un masque de protection contre gaz toxique, mais il était déjà trop tard.
Il courra vers la toue répétitif de plus en plus faible d’April, puis il la trouva allonger sur le sol une respiration très faible et bruyant.
« April !! Non April je tem supplie reste avec moi !! » Cria Donatello en pleur prenant April dans ses bras tous en la berçant pour la réveiller.
Raphaël les aperçut dans la fumer et tenta d’ouvrir la porte avec ses saïs.
Les deux autres les rejoignirent et aida Raphaël à ouvrir la porte seller. Les lèvres d’April viaire au bleu, son corps rempli de sueur et son cœur n’arrêtèrent pas de battre irrégulièrement.
Ils parvenaient enfin à ouvrir la porte et demanda a Donatello de sortir April le plus vite possible.
Il leva April dans ses bras forts, sa main pâle tombante hors de ses bras.
Il la posa doucement sur le macadam froid et se méta à genoux.
Le clan des foots les encercla en position de bataille, Léonardo, Raphaël et Michelangelo sortirent leurs armes et se mis en position, un ninja foot lança des Shurikens sur April et Donatello qui était le centre du cercle mais  Michelangelo faisan tourner ses nunchakus dans tous les sens renvoya sur le ninja qui se fit transpercer, des combat sens chaina entre les deux cercles.
Donatello se souvient qu’il avait lue dans un livre de premier secours comment faire en cas d’asphyxions, alors il se baissa vers April et commença  un bouche à bouche régulier, il ne pouvait pas perdre April, pas son April !
Un autre sbire envoya plusieurs Shurikens au centre mais Léonardo se mis en travers avec ses katanas et les renvoyas sur le sbire qui rendit l’âme.
Donatello se mis au-dessus d’April entièrement pour éviter qu’elle ne se prend un coup ou un Shuriken. Ils finissaient à réussir à les battre, le reste du clan des foots partirent en retrait lâche comme ils sont. Les trois tortues soulevèrent une plaque d’égout et évacuèrent April dans les vapes, ils descendirent  tous et rentra dans le repère en courant.  
Splinter alla immédiatement voire l’état d’April, Donatello la posa sur la table médical et lui mis un masque de gaz respiratoire. Splinter ferma les jeux dans la colère qu’il avait contre le clan des foots, il les détestait encore plus.
Donatello senti au fond de lui une boule se former la tristesse l’envahie et la haine le submergeai, il ne voyait plus que du feu et de la rage, son cœur était devenu pierre à présent.
OoOoOoOoOoOo
Ses frères tentai de le résonner et le tenir en place ou il détruirait tous le repaire dans sa rage on l’entendit hurler dans tous les coins de leur poudllard. April s’évanoui dans la douleur et la peur.
« Donnie ! Vien vite ! » Demanda Léonardo en criant après Donatello qui ne savait pas contrôler ses émotions, il venu immédiatement tous silencieux et soucieux.
« Elle ne se réveille plus ! » Dit Léonardo en se penchant au-dessus d’April,
« Elle… elle est … ? »Bégeilla Mickey au fond de la salle.
« Non Mickey, elle s’est évanoui, son corps c’est endormie dans la panique et la douleur que ses crétin de sbire lui on fait ! Et je vais leur réglé leur compte immédiatement !! Ils vont voire de quoi je suis capable !! »Donatello hurla toute la rage qu’il avait au fond du cœur et sorti son Bô. Léonardo l’arrêta de sa main sur le plastron du ninja plus quand colère.
« Elle aura plus besoin de toi ici que là-bas. » Conseilla le plus âgé, il sorti un de ses katana et se dirigea vers la sortie. Donatello rangea son Bô et soupira dans une colère presque incontrôlable.
Deux heures plus tard…
Donatello entra dans la pièce ou se trouvait April et s’asseya sur une chaise à côté d’elle, il la regarda et sentie ses paupière se fermer tous doucement, il repensa aux clans des foots.
Il hue si peur de ses pensé si sombre que Donatello se réveilla puis se leva de sa chaise et sortie de la pièce d’un pas rapide, il prit son Bô et sorti à l’extérieur. Il grimpa sur un toit assez haut et s’assis au bord. Il senti une larme couler sur son visage, puis il entendit un rire sarcastique derrière lui aussitôt il se retourna, mais il nue même pas le temps de s’apercevoir ce qui se passait qu’il se prit un coup de poing en plaine face et tomba au bord du toit gardant en mais son Bô.
Il réussit à se redresser et vit en face de lui une tortue mutante avec un masque violet foncé et un Bô mécanique, son corps était assez foncé par rapport à lui. Donatello se mis en position de combat avec son Bô en main et l’autre fit de même.
Ils se frappèrent entre eux comme si l’un et l’autre avait un intérêt de se battre, l’étrange tortue en face de lui avait toujours un sourire au coin de ses lèvres et un regard noir, Donatello le frappa en plaine face qui le fit voler sur le sol, il se releva en ricanant, puis il claqua une fois des doigts et April apparue elle était debout mais elle ne boguait pas d’un poil le regard vide.
Donatello couru vers elle pour la protéger quand les yeux de la femme possédé dévernirent rouge de la fumé en sortent, elle le frappa plusieurs fois au ventre et au visage. La tortue mutante du fond se contenta de regarder Donatello se faire massacré par April  dans un plaisir noire.
Donatello n’ausai pas la frappé car c’était son April, il ne savait pas trop qu’es qu’elle avait mais il ne voulait pas lui faire de mal. Donatello lui sauta dessus et la paralysa en lui tenant les bras au sol.
Il était juste au-dessus d’elle le regard apeuré, elle tenta de se délivré en bougeant dans tous les sens mais quand elle vit son regard elle cessa et le fixé dans ses yeux.
Elle tourna la tête vers la tortue au bandeau violet foncé un sourire toujours aux lèvres, puis elle regarda à nouveau Donatello un sourire mesquin a la bouche April lui mis un coup de boule  en plaine face qui cassa ses lunette en deux.
Donatello se redressa et repris son Bô en main, elle le refrappa au ventre qui le fit craché du sang. Il tenta de la frappé pour qu’elle part mais il ne voyait rien sans ses lunette. April tendit la main devant elle et une arme apparut dans sa main. Une arme qui pouvait tous transpercé. Elle le fit tombé au sol et sauta au-dessus de lui et…
Donatello se réveilla dans un sursaut tous en tremblant de la sueur dégoulinant sur ses bras il regarda a coter de lui et vit April dormir presque paisiblement, il venait de rêver de ce cauchemar le plus improbable.
April entendis une respiration forte à coter d’elle, alors elle ouvra ses yeux humides pour voire que c’était Donatello a ses coter, il avait passé toute la nuit à ses coter.
Il se leva et pris la main d’April en lui expliquant ce qu’elle avait et se qui c’était passé, Léonardo et Mickey était dans la pièce centrale, quand il entendit un immense pleure d’April. Ils entrèrent dans la pièce pour voir ce qui se passait. April était en pleur dans les bras de Donatello.
Alors ils ressortie pour les laisser seule un instant, Donatello eux tellement peur que son cauchemar était réalité mais ce n’était qu’un rêve.
Elle se redressa sur le lit et essuya ses larmes, elle avait toujours le masque que le scientifique avait fabriqué.
Le soleil amplifiait les vitres des grands buildings de New York de lumière agréable et de chaleur douce, une légère brise fessai volé les déchets délaissé sur le sol qui résonna jusque dans les égouts.
April se redressa de son lit et pencha brusquement la tête de côté en laissent sortir de sa bouche un liquide verdâtre, Donatello apparut dans la pièce comme si il c’était téléporter.
« April ! Est-ce que ça va ? » Demanda-t-il en la prenant par les bras tous en la regardent dans ses yeux pour chercher une réponse, il se mit accroupi pour mieux la contemplé. Ces yeux était humide ses cheveux ébouriffer le visage pale, mais April resta positive et lui sourit plutôt étonner qu’elle ne la dégoutait pas. Il se redressa et la borda pour qu’elle se repose encore un peu.
« Tu dois te reposer encore, tu n’es pas totalement rétabli. » Conseilla-t-il en lui faisant un bisou sur son front chaud. Il se baissa et nettoya le sol avec une serpière jusqu’à que le sol brille.
April referma les yeux et n’entendit plus que des pas qui s’éloignèrent d’elle.
Quand tous à coup un vacarme résonna dans tous le repère comme si une table était balancée contre un mur. April se réveilla dans un sursaut de peur, elle se leva et se dirigea vers la salle principale pour y jeter un œil, mais elle n’aperçut rien d’anormal elle approfondi un peu plus ses recherche en allant voire dans la cuisine, mais rien elle en profita pour se servir un vers d’eau quand tous à coup sa main se mis à trembler, elle la retenir avec son autre main et posa le verre.
Elle voulut voire Donatello si il avait entendu le bruit étrange mais elle ne le trouva point pas même dans son laboratoire, ni même les autres frères. Elle pensa qu’il était parti voir un match de basketball, alors elle appela Donatello sur son téléphone mais rien.  
Sa sonna trois fois puis raccrocha. April ne savant qu’est ce qui se passait décida de chercher Splinter, mais elle ne le trouva point. Un autre vacarme recommença dans la grande salle, comme si quel qu’un lui jouai un mouvait tour, elle sorti la tête mais personne.
Quand tout a cou elle aperçut une ombre sur le mur. Elle se rapprocha mais l’ombre disparue et réapparut sur un autre mur. Un rire mesquin retentie dans tous le repère vide, April s’avança doucement vers l’ombre April la fixa.
Brusquement des mains l’attrapa par derrière qui la tira en arrièrent l’entrainant dans un trou noire. April était tombé sur  un tas d’os qui craquèrent sous son poids, quand elle entendit au loin plusieurs bruits de pas s’approchait très rapidement d’elle comme si quelque chose  marchai à quatre pattes lui courue dessus !
April se réveilla dans un cri d’effroi les yeux d’dégoulinant de larmes, elle hue la peur de sa vie de se cauchemar le plus terrifiant au monde.

Mature Content

This content is intended for mature audiences.


or, enter your birth date.*


Month

Day

Year*
Please enter a valid date format (mm-dd-yyyy)
Please confirm you have reviewed DeviantArt's Terms of Service below.
* We do not retain your date-of-birth information.
Mature content
Contient sexuel theme

Chapitre 1
Une nuit inoubliable

Après la guerre contre le Kraang, April accepta de venir quelque temps dormir chez les quatre frères dans leur repère.

Michelangelo avait préparé une chambre exprès pour elle, tellement qu’il était content de savoir qu’une fille canon allait dormir chez eux. Donatello avait bricolé un grand lit à deux places par peur qu’elle n’ait pas assez d’espace, il avait rassemblé des boîtes à pizzas et un vieux matelas.

Mickey avait rajouté une petite touche personnelle en plaçant une petite radio dans le coin de la chambre.

April était en route avec quelques affaires pour passer quelque temps avec eux.

oOoOoOoOoOo

April entra dans les égouts puis dans le repère. Elle avait un carton dans ses bras qui semblait être très lourds.

«Salut les gars !» S’écria joyeusement April en entrant dans le centre.

«APRIL !! Tu es enfin la !!» Hurla Mickey d’excitation en s’entraînant avec ses nunchakus de l’autre côté de la pièce centrale.

«Mais Mickey, ça fait même pas une demi-heure que je suis partie !» Elle resserra ses mains autour de son gros carton remplis de livres et de photos.

«Pour moi ça fait une éternité … Ah ! Mais attend April je vais t’aider ! Laisse faire le Bogoss !» Dit Mickey en rangeant ses armes sur les crochets contre le mur du fond.

«Non ça va allez merci !» Répondit April en resserrant ses mains sur les bords du carton, un petit sourire timide.

«Alors laisse-moi au moins te montrer là où tu vas dormir !» Continua le Ninja avec le bandeau orange en montrant de la main une petite porte un-peu rouillée. Ils se dirigèrent vers la pièce et entrèrent. Elle était assez propre comparée aux autres chambres ! S’étonna April.

«Merci, tu peux m’aider a cherché le reste des cartons ?» Demanda-t-elle en posant le carton sur une petite table de chevet à côté du lit.

«Mais bien sûr ma très chère April ! C’est comme si c’était fait !» Dit-t-il en s’inclinant, et reparti prendre le reste des cartons dans le couloir.

April regarda un peu autour d’elle à la chambre plutôt bien soignée puis commença à ranger ses affaires une par une. Mickey entra dans la pièce avec un carton dans ses bras et le posa sur le lit, puis Donatello et Raphael entrèrent aussi avec le reste des cartons.

«Voilà April et j’ai même trouvé du renfort !» Expliqua d’une voix malicieuse Michelangelo en ouvrant grand ses bras et par maladresse donna un coup sur le ventre de Donatello qui le fit renverser le carton rempli de sous-vêtements d’April.

«Oh ! Je suis désolé April j-je … N’ai p-pas fait exprès !» S’excusa le pauvre Donatello en ramassant les habits tombés à terre, gêné et tremblotant de honte, les joues rougies.

April l’aida à ramasser les affaires dans le carton, quand elle posa sa main sur celle du Ninja au bandeau violet tout paniqué sans l’avoir fait exprès. Ils se regardèrent étrangement puis continuèrent à ramasser les affaires en rougissant nerveusement.

«Tête d’œuf !» Raphael donna une claque sur la tête de Mickey pour la bêtise qu’il venait de faire. Michelangelo se frotta l’arrière de sa tête en rigolant comme un fou.

April et Donatello avaient enfin finis de ramasser les vêtements dans le carton puis le posa sur le lit.

«Merci beaucoup Donnie !» Remercia April en souriant doucement. Donnie redressa ses lunettes sur son nez et sourit d’un air mignon.

Les quatre tortues sortirent de la chambre pour laisser de l’intimité à April. Elle sortit un cadre a photos et commença a laissé glisser des larmes sur ses joues pales puis fit un petit sourire sur ses lèvres roses foncées.

La nuit était tombée. Raph, Mickey, Leonardo et Splinter venaient de se couchés après une journée plutôt mouvementée.

Donatello travaillait encore sur un prototype à côté de ses ordinateurs, ayant perdu la notion du temps.

April était en train de se préparer pour se coucher. Elle avait mis son pyjama préféré. Un soutien-gorge noir et au-dessus, un vieux t-shirt et un petit short gris. Elle se regarda dans le miroir et commença à penser aux dernières heures.

Elle trouvait Donnie un-peu distant avec elle depuis le petit accident de tout à l’heure. Elle avait l’impression qu’il l’évitait … Il n’aimait pas trop s’approcher d’elle quand les autres étaient là.

Elle se laissa ensuite tomber sur le lit avec un soupir tout en se posant des questions.

Toc Toc Toc

Elle se redressa sur son lit les jambes en tailleur quand elle entendit un léger bruit de frape à la porte.

«Oui ? Entrer !» Dit-elle à voix basse pour ne pas réveiller les autres. La porte s’ouvrit doucement et Donnie s’avança dans la pièce.

«Euh … Salut A-April ! Je … ne te dérange pas trop j’espère ? J’avais quelque chose à te dire … C’est assez important.» Demanda-t-il en redressant ses lunettes nerveusement sur son museau.

«Non pas du tout Donnie, tu ne me dérange pas. Moi aussi j’avais quelque chose à te dire !» Répondit-elle en souriant gentiment à son Geek préféré.

Donatello ferma la porte silencieusement mais s’arrêta dans ses pas quand il s’aperçut qu’elle portait l’un des vêtements qu’il avait fait tomber il y a quelques heures auparavant.

«Je suis désolé pour la dernière fois…» Dit Donnie en serrant ses mains derrière sa carapace, la tête baissée, son pied grattant le sol.

«Non ne t’en fait pas ! Ce n’est rien !» Répondit April avec un léger soupir bienveillant en laissant tomber sa main vers l’avant.

Donnie rougit profondément en se grattant l’arrière de la tête.

«Oh ! Mais viens donc t’assoir avec moi, je ne vais pas te manger tu sais.» Expliqua-t-elle en tapotant le matelas à côté d’elle.

Donatello s’avança et s’asseyait en laissant le plus d’espace possible entre lui et elle.

«Que voulais-tu me dire ?» Demanda-t-elle en se mettant à genoux sur le matelas, les mains en boules sur ses genoux.

«Je … Je voulais te dire q-que …» Il s’arrêta en regardant partout sauf sur April puis mis sa tête dans ses mains et repris son souffle.

«Ça ne va pas ?» Demanda-t-elle en rapprochant sa tête vers celle du Ninja extrêmement nerveux et tremblant.

«Si !» Répondit-il en se redressant rapidement, les lunettes glissantes de son museau avec le mouvement rapide.

«Je voulais te dire … que tu es la seule qui peux comprendre ce que je ressens. Mes frères n’ont pas ce genre d’émotions, donc c’est plutôt compliquer pour moi. Je voulais te dire que je ... je suis profondément en amour avec toi.» Il s’arrêta et tourna sa tête ver le mur dans la honte. Un mutant comme lui ne pourrait pas avoir des sentiments en retour d’une humaine comme April.

Il versa une larme silencieuse mais qui ne passa pas inaperçu à April. Elle leva sa main et l’essuya doucement avec son pouce avant que Donatello ne posa sa propre main sur la sienne.

«Oh Donnie, je suis plus que soulagée d’entendre ça ! Tu n’imagines pas à quel point cela me rends heureuse.» Répondit-t-elle en le serrant dans ses bras, un rire joyeux sortant de sa bouche.

«Attends ! Tu n’es pas dégoutée d’entendre ça ?!» S’étonna-t-il avec des yeux larges, en la prenant par les bras. Il la poussa doucement en arrière et contempla son visage pour toute trace de sincérité dans ce qu’elle venait de lui dire.

«Non pas du tout car moi aussi je ressens la même chose ! J’ai enfin compris que je suis amoureuse de toi ! Oui, je suis tombée amoureuse d’une tortue Ninja mutante, tu es mon Donatello.» April pleura de joie dans le cou de Donatello, qui lui était totalement surpris par ce qu’elle disait.

Elle se redressa devant lui en toussant nerveusement, quand tout à coup, elle posa ses mains sur les joues de Donatello et déposa un léger baiser sur ses lèvres.

Un soupir de surprise s’échappa de la gorge de Donnie et sa pomme d’Adam monta puis redescendit comme une pierre dans sa gorge. Reprenant conscience de la situation, il ferma les yeux et suivi le mouvement. Leurs lèvres s’adaptaient parfaitement entres elles contre toute attente. Il était un mutant et elle était humaine, pourtant ils étaient parfaits ensembles.

Une montée d’adrénaline s’empara de leurs corps, l’amour c’était emparer d’eux et plus leur baiser devint profond, plus ils avaient envie d’aller plus loin. Était-ce un pécher ? Une erreur ? Pouvaient-ils se permettre une telle chose ?

Donatello gémit puis glissa sa main derrière la tête d’April, tournant sa tête dans un angle parfait pour leur baiser parfait. Son cœur martelais fortement contre son plastron et il ne pouvait plus rien entendre d’autre que le son de ses battements.

Par manque d’air, April arrêta le baiser et posa ses mains sur le bord du plastron de Donatello, les yeux fermés et la respiration erratique. Les deux restèrent comme ça pendant un petit moment, ne sachant pas comment réagir à ce qu’il venait de ce passé.


Le visage d’April s’éclaira et un grand sourire amoureux prit place sur ses lèvres roses. Elle leva ses yeux bleus ciel dans ceux de Donnie et se pencha en avant, posant son front contre le cou de la tortue encore sous le choc.

«A-April ?» Chuchota Donatello en déglutissent et en remettant avec une main tremblante ses lunettes sur son museau. April ne répondit pas, elle l’attira sur le lit au-dessus d’elle et se mordit la lèvre inférieure.

Elle enroula sa jambe autour de celle de Donatello puis remonta lentement le long de sa cuisse mais s’arrêta quand elle toucha quelque chose. Donnie sursauta violemment et se releva comme si elle lui avait touché quelque chose qui ne fallait pas.

«Donnie, que ce passe-t-il ?» Demanda-t-elle en se redressant sur le matelas, un regard concerné.

«Euh … rien … rien d’important.» Répondit-t-il nerveusement en se tordant les mains dans un tic nerveux.

«J’ai fait quelque chose qui ne fallait pas ? Je suis vraiment désolée Donnie, excuse-moi !» Elle mit sa tête dans ses mains dans l’embarras profond.

«Non pas du tout ce n’est pas ta faute ! April !» Il se mit à genoux devant elle en lui tenant les mains pour la rassurée, il n’aimait pas voire April dans cet état pour pas grand-chose.

«Tu sais, je suis un mutant et nous sommes différent des êtres humains et comme je suis à moitié tortu j’ai … Eh bien c’est difficile à dire.» Marmonna-t-il en se grattant l’arrière de la tête, un autre rire nerveux sortant de sa gorge.

«J’ai gardé ma queue … Et c’est ce que tu venais de toucher sans le faire exprès. La queue des tortues est une zone très sensible c’est pour cela que l’on la garde cacher lorsque nous nous combattons. C’est un peu un point faible pour nous.» Finit-il par avouer le regard partout sauf sur la femme devant lui.

«Donatello regarde-moi. Il n’a rien de honteux dans ton physique ! Tu ne sais pas à quel point ton corps est parfait. Je t’aime comme tu es.» April sourit amoureusement en regardant dans ses yeux dorés puis lui fit un baiser sur son museau.

Le visage sincère que lui donnait April rempli le cœur de Donatello de joie et surtout d’amour. Il n’arrivait pas à y croire, ce soir-là quelque chose ce déclencha en lui, son rythme cardiaque accéléra de plus en plus.

«Est-ce-que … Je peux la voir ?»

La gorge de Donatello se serra violemment et il faillit s’étouffer dans le choc. Est-ce qu’elle venait simplement de lui demander de voir sa queue ?! Non pas qu’il ne voulait pas ou qu’il n’aimerait pas le faire, c’est juste si improbable.

Mais voyant qu’elle ne se moquait pas de lui, il donna un rapide signe de tête dans l’accord et se redressa en desserrant sa ceinture avec des doigts tremblants. April se mordit l’intérieur de la joue puis décida qu’il avait besoin d’aide dans sa manœuvre, alors elle se redressa à genoux et lui donna un coup de main.

Il était trop nerveux pour même la remercier alors il se tourna de dos puis enleva son pantalon pour dévoiler un boxer noir qui s’accrochait parfaitement à ses jambes musclées.

April découvrit pour la première fois Donatello, le mutant qu’elle avait aimé depuis toujours au fond d’elle. Son cœur battait la chamade alors que ses yeux bleus ciel parcouraient la carapace de Donnie et les nombreux motifs dessus. Il était une œuvre d’art à lui tout seul.

Ses yeux baissèrent pour finalement tomber sur l’appendice en plus qu’il avait gardé de la tortue. Il semblerait qu’il pouvait la rétracter sous sa carapace comme il le voulait. April trouvait cela vraiment adorable !

Donatello se tenait raide, les yeux fermés hermétiquement derrière ses lunettes, la bouche entre-ouverte. Il attendait l’examen d’April sur son physique anormal … Pourquoi ne disait-elle rien ?! Était-elle dégouter ? Il s’attendait à ce qu’elle se mette à rire mais le bruit ne vint jamais.

Curieux, il tourna suffisamment la tête pour la regarder par-dessus son épaule. Contre toute attente, il vit le visage d’April qui contenait tout sauf du dégout.

Elle se leva du lit, ses yeux ne quittant jamais la forme du mutant à quelques pas d’elle. Puis d’un mouvement rapide, elle se positionna devant lui et le serra très fort contre elle, sa joue posée contre son plastron.

«Ça ne te dérange pas ?» Bégaya-t-il, encore complètement dans la surprise et incertain de ce qu’il devait faire.

«Non pas du tout !» Répondit-t-elle avec assurance. Elle se redressa et enleva les lunettes du Ninja puis se rapprocha et l’embrassa sur le museau en murmurant des mots apaisant à voix basse.

April sentit le besoin évident de Donatello, le renflement prouvant sa masculinité était tous ce dont elle avait besoin pour s’imaginée tous un tas de choses. Elle frissonna involontairement lorsqu’il lui toucha le bras du bout des doigts.

«Est ce que ça va ?» Chuchota Donatello d’un air inquiet, une lueur incertaine luisante dans ses yeux.

April dégluti silencieusement puis en levant les yeux vers ceux de Donnie, elle esquissa un petit sourire et hocha la tête.

«Oui.»

Il glissa alors sa main derrière sa tête et l’embrassa avec passion, mettant tout son amour dans ce baiser. Elle gémit doucement dans son bisou tout en enroulant ses doigts derrière la nuque de son mutant.

Sans jamais rompre le baiser, April le tira doucement avec elle vers le lit. Donatello se positionna sur ses coudes pour ne pas mettre tout son poids sur April puis il mit sa tête dans son cou pour sentir son odeur si enivrante. Mélange de violette et d’un soupçon de vanille.

Il se redressa ensuite au-dessus d’elle et la regarda dans ses yeux si profonds. April plongea à son tour ses yeux dans les siens.

Elle lui retira les lunettes de scientifique, puis les sangles de son matériel qu’il avait toujours sur la carapace. Elle le posa doucement sur le sol pour ne rien cassée. Elle passa ses doigts dans les interstices de sa carapace qui le fit frissonner, puis il toucha ses cheveux avec ses trois doigts.

Chacun découvrait une nouvelle matière ce soir-là, ce soir inoubliable, le soir qui va celer intimement leur destin. April retira son t-shirt et le jeta sur le sol pour mettre en évidence ses sous-vêtements noirs.

Donatello l’embrassa dans le cou puis sur le ventre, ce qui donna involontairement un frisson a April ce qui déclencha en elle la chair de poule. Intrigué, Donnie passa ses doigts sur sa peau puis il regarda la femme d’un regard soucieux et surtout interrogateur.

«C’est quand nous avons des sensations fortes. Alors nous les humains nous appelons cela la chair de poule.» Expliqua calmement April pour le rassuré. Ne voyant aucune objection de son compagnon, elle se pencha à nouveau en avant pour le capturer dans un autre baiser.

Leurs vêtements s’abandonnèrent rapidement sur le sol. Donatello mis sa tête dans le cou d’April et elle mis sa tête dans le cou de son partenaire.

Donatello regarda dans les yeux de la femme coucher sous lui pour lui demander s’il  pouvait passer à l’étape supérieure. Pour lui donner l’élan de confiance qu’il n’avait pas, April enroula sa jambe autour de celle de la tortue et sourit timidement.

Malgré cela, il n’était pas sûr s’ils étaient tous deux près pour ce type d’expérience intime. Tout un tas de question se posait dans la tête du génie. Est-ce que cela allait bien ce passé ? Ne sera-t-elle pas dégouter de lui après ? Risquait-il de lui faire mal sans faire exprès ?

Il avait peur, tellement peur qu’April le repousserait si l’expérience n’était pas celle attendue.

April remarqua le doute de Donnie alors elle frotta l’intérieur de sa jambe sur sa coquille pour lui faire comprendre qu’il pouvait aller plus loin.

«Ne t’arrête pas.» Murmura-t-elle dans son souffle en ronronnant de luxure dans son cou reptilien.

Ne voyant aucune réaction de la part de Donnie, elle abaissa son bassin pour lui envoyer un signal qu’elle était sure et prête à l’accepter comme il était.

Donatello prit cela comme son accord et franchissait la limite. Leurs corps se crispèrent et le visage d’April clignota dans la douleur alors qu’elle essayait de s’adapter à lui et à sa corpulence légèrement différente des humains.

«Veux-tu que j’arrête ?» Chuchota-t-il par peur qu’il ait fait mal à son April. Son expression changea de crainte à horreur alors qu’il s’imaginait tout un tas de scénarios. Il lui avait fait mal !

«Non pas du tout, c’est juste qu’il faut que je m’habitue. Laisse-moi juste quelques secondes.» Répondit-t-elle en déglutissant et en fermant les yeux de douleur. Elle posa sa tête en arrière contre les coussins et expira doucement par la bouche.

Donatello posa ses lèvres contre le front d’April et lui murmura des mots réconfortants, ne bougeant pas d’un poil. Il n’allait très certainement pas lui faire plus mal, déjà que là il se sentait horrible.

«C’est bon Donnie ça va aller.» Répondit-t-elle en rouvrant ses yeux avec un petit sourire. Elle passa ses bras autour de son cou et l’encouragea une nouvelle fois à aller plus loin.

Il l’embrassa sur le front, il avait tellement peur de ne pas être à la hauteur pour leur première fois ensemble. Il recommença ses balancements de hanches très lentes quand il comprit qu’April n’avait plus mal et qu’elle n’attendait plus qu’une chose.

April mis sa tête dans son cou chaud pour sentir son odeur si masculine avec un soupçon musqué. Elle ne le mordit pas trop fort dans le cou en fermant les yeux pris par la sensation de plus en plus croissante en elle.

Leurs corps étaient de plus en plus chauds et leurs esprits devenaient brumeux avec la puissance de leur passion. C’était presque impossible de rester complètement conscient de leur environnement, la passion l’emportait sur le moment.

Donatello était tellement doux avec elle, à aucun moment il ne lui avait fait mal exprès. Il ne mettait jamais tout son poids sur elle et continuait de la rassurée avec de petits baisers soignés dans son cou et sur son épaule.

April n’aurait jamais imaginé qu’une tortue mutante pouvait être aussi tendre, elle avait presque envie de verser des larmes de joie et de luxure. Elle cambra son dos et gémit doucement quand Donnie trouva un point sensible près de sa clavicule.

Au moment culminant, tout le corps d’April trembla dans la passion et la luxure, ses yeux fermés et ses doigts s’enfonçant dans les épaules de Donatello. Le corps de la tortue se cambra et ses muscles se contractèrent. Il plongea son visage dans le creux du cou d’April et resserra sa prise sur elle.

Sa libération fut le moment le plus incroyable qu’il n’avait ressenti auparavant et cela augmenta l’amour puissant qu’il éprouvait pour April. Les deux retombèrent contre les coussins, à bout de souffle et encore sous la puissance de leur acte intime.

April regarda le plafond, la peau luisante et la bouche béat.

«C’était … Incroyable.»

Donatello gloussa un peu dans son épaule et hocha la tête, encore beaucoup trop perdu dans cet instant si fort. Son corps tremblait comme une feuille et sa respiration mettait du temps à aplanir. Même s’il était à moitié humain, son côté reptile mettait plus de temps à se remettre de l’accouplement.

April roula sur le côté et passa son bras sous sa tête, ses yeux regardant le visage de Donnie. Il n’avait toujours pas parlé depuis leur émoi et elle ne pouvait pas s’empêcher de ressentir une petite crainte. Elle posa une main contre sa joue chaude écailleuse et frotta son pouce, murmurant des mots réconfortant comme il l’avait fait pour elle plus tôt.

Le matin allait bientôt se lever sur la ville de New York encore endormi. April et Donatello avait passés toute la nuit ensembles. Ils étaient désormais sceller par les liens sacrés de l’intimité.

Donatello avait ses bras autour de la taille d’April, le museau dans ses cheveux, couché sur le côté dans le lit fait à partir de boîte à pizza vide et d’un vieux matelas.

April se réveilla encore toute retourner de cette soirée mouvementé et forte en émotion. Elle tourna un peu sa tête derrière son épaule et aperçu Donatello encore endormi contre son dos. Elle sourit doucement puis se leva pour aller se douché. Elle se dirigea vers la porte et s’aperçût vite que tout le monde dormait encore, heureusement.

Elle prit rapidement sa douche en se rappelant qu’elle avait oubliée de prendre une précaution importante lors de leur parade amoureuse, oups.

Donatello se réveilla en sursaut dans le lit en s’apercevant qu’April n’était plus dans le lit, son odeur même plus présente sur les draps. Donnie sorti comme une flèche du lit et commença à sortir de la chambre pour tenter de retrouver son April.

April sorti de la douche et enroula une serviette autour d’elle. Malheureusement, elle s’aperçu qu’elle avait oubliée de prendre ses habits avec elle. Alors elle sortit la tête de la salle de bain pour s’assurer que personne n’était pas là puis marcha tranquillement dans les couloirs. Elle entra dans sa chambre et vit que Donnie n’était plus en train de dormir alors elle se dépêcha vite de s’habiller.

Donatello vit de loin la salle de bain ouverte avec de la buée qui s’en échappait, alors il entra. Il comprit qu’April n’était pas loin, elle devait forcément être dans les parages ! Tout à coup, Donatello aperçu April dans le grand couloir.

Elle avait encore les cheveux trempés qui ruisselaient d’eau comme une petite rivière, même ses habits étaient un peu mouillés. Il courut vers elle et la serra dans ses bras car il avait eu un moment de crainte pour elle.

«J’ai eu très peur tu sais !» Lui dit-il dans un chuchotement dans son cou en fermant les yeux.

April avait pu sentir des larmes coulées dans son cou.

«Mais, tu sais que je n’irais jamais loin de toi Donnie ?» elle lui répondit d’un air plus inquiet que jamais mais aussi avec une petite touche d’humour.

Donatello essuya ses larmes et se redressa, signe qu’il allait maintenant mieux. Ils se tenaient les mains en se regardent dans les yeux, quand Mikey les surpris ensembles !

April et Donatello s’aperçurent qu’ils étaient observés. Il s’agissait de Mickey, alors ils se lâchèrent les mains et toussèrent nerveusement.

«Salut Mickey ! Ça va ? Tu as bien dormi cette nuit ?» Demanda April pour changer l’atmosphère pesante.

«Apparemment vous aussi ?» Répondit-il comme s’il savait quelque chose qu’il ne devrait pas savoir. Mickey s’asseyait sur un grand fauteuil et alluma la télévision, ignorant totalement le couple. April était surprise de voir que Mickey était déjà debout à cette heure-ci.

«Vous n’avez pas entendu hier soir ? Raph a fait un boucan pas possible, c’était insupportable !» Cria Michelangelo en agitant ses bras dans tous les sens, puis les croisa sur son plastron.

April et Donatello se regardèrent puis haussèrent les épaules, heureux qu’il n’avait pas entendu autre de chose de beaucoup plus gênant.

«Vous voulez que je fasse le petit Dej ?» Demanda poliment Donatello.

«Oh oui ! Moi je voudrai bien s’il te plait.» Répondit April en se réveillant de ses pensées profondes.

Donnie sourit et se dirigea vers la cuisine pour commencer le petit déjeuner. Il commença à faire fondre du beurre dans une poêle puis cassa des œufs dedans. April s’asseyait dans un fauteuil en face de Michelangelo qui les avait rejoints tout en croisant ses bras sur sa poitrine.

Un petit frétillement attira April et l’odeur enivrante de la cuisine de Donatello. Mmmm ! Rien de meilleur pour commencer une belle journée.

Leo sorti de sa chambre pour prendre son petit déjeuner, personne ne pouvait résister à la délicieuse cuisine de Donnie, pas même Maître Splinter !

«Mais où est Raph ?» Demanda Leo en tournant la tête pour voir s’il n’était pas là.

«Moi je ne sais pas mais je n’ai pas envie de le voir !» Répondit Mickey en soupirant dans son fauteuil.

«Pourquoi ? Que s’est-t-il passé encore ?» Répondit Leo en roulant des yeux.

«Il n’a pas arrêté de gémir dans son sommeil pendant toute la nuit !» Mickey se leva du siège en pointant la chambre. Leo fit les gros yeux à l’aveu de son petit frère venait de lui faire. Raph ? Gémissant ?

«Vient avec moi Mickey les autres, restez là !» Ordonna Léonardo en se dirigeant vers la chambre suivi de Michelangelo. Les deux frères entrèrent dans la chambre et se dirigèrent vers le lit imposant de Raph.

«Raph ! Raphael !» Leo secoua le grand Raphael qui lui gémissait de terreur comme si c’était la fin du monde.

Tout à coup, il se réveilla en sursaut et pris Leo par les bras, les yeux écarquillés de terreur. Leo sursauta mais finit par reprendre ses esprits.

«Calme-toi Raph ! Ce n’est que nous !» Rassura Leo en tapotant le bras de son frère au bandeau rouge.

Raphael était plein de sueur qui dégoulinait le long de son front. Sa température avait grimpée dans la douleur qu’il éprouvait et avant que quelqu’un ne puisse faire quoi que ce soit, il tomba dans les pommes.

Michelangelo hurla de peur pour son frère tandis que Leonardo courut voir Maître Splinter qui méditait dans le dojo.

«Maître ! Raphael ! I-il est tombé inconscient !» Hurla-t-il en regardant Spinter. On pouvait entendre les gloussements d’April et de Donatello dans la cuisine juste à côté.

«Je te rejoint immédiatement mon fils.» Répondit le vieux rat les jambes en tailleurs et les mains sur ses genoux. Léonardo sorti de la pièce et retourna voir son frère suivit de près par Splinter.

«Il se passe des choses bizarre ici.» Splinter laissa glisser un petit sourire alors qu’il entendait les rires d’April et de son fils au bandeau violet. Mais maintenant n’était pas la question, Raphael avait des problèmes.

Mature content

Violence/Gore

Chapitre 2

Une légère brise toxique

« Raphaël réveille-toi ! Mon fils ! » Mais aucune réponse ne sorti de sa bouche de l’ordre de Splinter.

« Maître, il a beaucoup de fièvre ! » Dit Léo en touchant le front de son frère.

Raphaël était encore dans le lit à deux étages, le lit qu’il partage avec son frère Michelangelo.

«  Il faut le déplacer en salle d’acuponcture ! Vite ! » Ordonna maître Splinter en pointant la pièce de ses cinq  griffes assére. Les deux frères due le tirer du haut du lit mais il était trop lourd pour eux.

« Tu vois la surface de la surface terre est quelque chose qui peut être dangereux mais aussi quelque chose de merveilleux. » Raconta Donatello en faisant les mouvements qui allèrent avec, April fit des simples hochements de tête pas très à l’écoute de celui qui lui racontait.

Elle l’observait fasciner par ses différente caractéristique des grimaces de son visage.

«  Donnie viens nous aider ! »Cria Léonardo écraser sou le poids de son frère encore endormie. Donatello se retourna et alla voire ce qui se passai, il s’arrêta quand il comprit enfin se qui venait de se passer, il se mit sou le lourd poids de Raphaël et le posa sur la table, April entra dans la pièce la main sur sa bouche, choqué.

Il prit une trousse de premier soin et commença à faire ce qui fallait faire.

« Donnie qu’esse ce qui se passe ?! » Demanda Léo affolé de ne pas savoir ce qui se passait, mais il ne le répondit pas, surement  parce qu’il avait sa tête dans ses mots scientifiques.

« Oh oh ! » Marmonna Mickey car Léo allait s’énerver si il ne répondit pas dans les prochaine secondes. Il ouvra la bouche quand Donnie le coupa.

« Il a eu une monter de fièvre très élever, mais je sais comment le soigné ça ne dure pas longtemps a soigné. C’est un virus appeler L'acide ribonucléique l’ARN si tu préfères, c’est une molécule biologique présente chez pratiquement tous les êtres vivants, et aussi chez certains virus. L'ARN est très proche chimiquement de l'ADN et il est d'ailleurs en général synthétisé dans les cellules à partir d'une matrice d'ADN dont il est une copie.

Les cellules utilisent en particulier l'ARN comme un support intermédiaire des gènes pour synthétiser les protéines dont elles ont besoin. L'ARN peut remplir de nombreuses autres fonctions et en particulier intervenir dans des réactions chimiques du métabolisme cellulaire. » Répondit le scientifique rapidement en redressant ses lunettes sur son museau.

«Tu peux répéter mais en français cette fois si ? » Demanda Mickey au fond de la salle en levant le doit pour être bien sûr que tout le monde l’entend.

« Oh ! En gros Raphaël est attaqué par un virus ! Mais ce n’est pas de niveau 10 ! » Il chercha des outilles dans la boîte de premier soins et commença le traitement.

« Ah ! C’est plus clair maintenant ! » Répondit Mickey en se poussant un peu pour faire de la place à son frère qui bougeai de droite à gauche.

Donatello avait passé toute la nuit auprès de Raphaël pour le soigné, il c’était endormie sur son bureau la tête posé sur ses bras.

April entra dans la pièce et posa une main sur l’épaule de Raphaël, il n’avait toujours pas baissé sa température. Elle se dirigea vers Donatello et lui fit un câlin les mains autours de son cou son abdomen contre sa carapace.

Il fit un petit surs seau en s’apercevant de la présence d’April.

« Oh April je ne savais pas que tu étais là, je peux t’aider ? » Demanda-il les yeux encore à moitié fermer.

« Chute ! Tu vas réveiller Raphaël ! Il n’a pas du bien dormir et toi n’ont plus, tu devrais te reposer je resterais à côté de lui. Aller ! Aller ! » Ordonna April en faisant un mouvement de mains pour qu’il aille se reposer pour être en forme.

Donatello la pris et lui fit un câlin tendre et intentionné, mais trop épuisé il s’endormi dans ses bras.

« Donnie il faut que tu te couches ! » Demanda April à moitié écraser par son poids, Donatello releva la tête et se coucha dans le lit de la pièce d’a coter.

April souffla de soulagement ses deux mains sur ses hanches, puis alla voire l’état de Raphaël, mais elle aperçut que Léo était à ses coté il lui tenait la main et lui parla, elle se cacha derrières le cadre de la porte et écouta.

« Raph, j’espère que.. Que tu iras mieux ! Le plus vite possible, je sais que Donatello fait de son mieux, mais il n’en fait pas assez ! Oh mais quesque je dis-moi ! Je dis n’importe quoi ! »Leo se frappa le front de honte de ce qu’il venait de dire, il s’inquiétait tellement pour ses frères de ne pas être un bon chef pour eu ou pire un bon frère ! Leo versas une larme de désespoir qui tomba sur la main de son frère au bandeau rouge.

Leo remarqua la présence d’April et tourna sa tête vers elle, il se dépêcha vite de sortir sen dire un mot.

April reprit son gilet et le resserra sur elle, elle s’assit sur une chaise et regarda le sol les yeux vides sans expression elle n’aimait pas voire les frères dans cette état.

L’ambiance était plutôt silencieuse et pesante, ce n’est pas ce que préférai April, et ni les autres d’ailleurs.

 Mickey apparu dans la pièce avec un morcau de tissu rayé en main, il s’approcha vers Raphaël et lui mis dans sa main dure, il n’avait pas vue qu’April était à côté. Il laissa couler une larme sur son visage qu’April remarqua, puis il se retourna et vit April assise sur une chaise qui le fixa.

« April ! Quesque tu fais ici ? »Demanda Mickey en essayant de faire comme si de rien n’était, il souriait mais April le vit que ce n’était pas un vrai sourire, alors elle se leva et ouvra grand ses bras en lui souriant.

Mickey fonda immédiatement en larmes dans ses bras, elle le tapota sur la carapace pour le rassure et essaya de faire passer les pleures mais plus elle le rassurait plus il pleurait, au bout d’une heure Mickey c’était endormi dans les bras d’April allongé dans un petit canapé  dans le fond de la pièce, il faisait très sombre dans la petite pièce illuminé par une lampe à coter de la table médicale.

Maître Splinter fit son apparition dans la pièce, il s’approcha du lit ou était allonger Raphaël et lui donna quelque chose dans la main, il senti l’odeur qu’il n’était pas tous seule il tourna légèrement l’oreille et entendit les reniflements de Michelangelo avec son pouce dans sa bouche.

 Il s’approcha de Mickey lui caressa la tête et déposa un baiser sur son front.

Splinter serra ses mains derrières son dos et ressorti de la pièce il y croisa Donatello qui le saluèrent en joignant ses mains et en se baissant.

Il entra et vis April au fond de la pièce, April réussi à se délivrer de l’emprise de Mickey sans le réveiller et alla voir Donnie contant de pouvoir revoir April.

April sauta dans ses bras de muscles, elle a tellement peur pour Raphaël. Deux jours passèrent Raphaël c’était réveiller de son long sommeil, il allait beaucoup mieux Donatello avait réussi à le soigné. 

Pour fêter le retour de leur frère préféré, April acheta leurs pizzas préféré qu’ils mangent tous dans la joie et la bonne humeur. April retrouva enfin l’ambiance qu’elle aime tant.

« S’il vous plait ! Ecouter moi je voudrais d’abord remercier notre scientifique adoré Donatello pour sa patience et son courage ! De pouvoir enfin nous remaitre notre musclé Raphaël pour donner un sourire au sein de notre famille et une ambiance d’harmonie et de confiance. Et je voudrai aussi vous remercier à vous tous, ça va faire maintenant trois ans que je vie à vos coter, et que de plus en plus j’ai du mal à aller travailler ou de sortir toute seul, car c’est insupportable de vivre sans vous. » Le discourt d’April mis les larmes aux yeux de tous, chacun avec un grand sourire aux lèvres. Michelangelo imitant une explosion avec ses mains sur sa tête.

Après ce beau discourt, April se rassis un peu gainer. Puis c’était au tour de Raphaël de faire son discourt. Il tapa avec une fourchette dans un gobelet en carton et se leva.

« Alors moi aussi je voulais remercier Donatello de m’avoir sorti du pétrin et aux autres de votre soutien et vôtres patience ! » Il leva son goblet et se rassis

Puis ce fut au tour de Mickey, il se leva en silence et leva le doigt, tout le monde attendit avec impatience ce qu’il avait à dire. April s’attendait au plus beau discourt venir de sa bouche. Il ouvra la bouche et ! Un énorme rot sorti dans un vacarme, même les oreilles de Splinter tremblait.

Les rayons du soleil slalomèrent entre les immeubles comme un ouragan qui dévasta tous sur le passage.

April avait les cheveux tous ébouriffé comme si on l’avait retourné dans tous les sens, elle était allongé sur le coter dans son lit, puis elle senti un souffle léger dans son cou comme une légère brise, elle se retourna et aperçu Donatello qui dormait encore comme un ours qui hibernai.

Il avait ses mains autour de ses bras, alors elle tenta de se démêler mais en vain, elle prit ses bras et se fraya un chemin April était assise sur le bord du lit, elle était en train de s’habiller pour la journée.

Elle se leva et senti une crampe a son bas ventre comme si quelque chose lui déchirait de l’intérieur alors aussitôt elle se rassit, elle mit une mais sur son ventre et laissa sortir de sa bouche un petit cri de douleur qui réveilla Donnie.

« Est ce que ça va April ?! » Demanda tout inquiet le ninja au bandeau violet les yeux mouiller d’inquiétude et de doute.

April se retourna et le rassura qu’elle allait bien en lui faisant un bisou sur le museau. Elle lui demanda de se recouché et se leva pour de bon, une idée bien précise de ce qu’elle allait faire de sa journée.

Elle remonta dans la ville et se dirigea vers sa pharmacie habituel elle demanda des médicaments ordinaire plus une petite boite qui contenait un contrôleur. Puis elle alla dans un magasin d’habilles pour homme, elle prit plusieurs hauts surtout des pantalons et des chaussures.

Elle s’arrêta dans un petit café avec plein de fleurs de couleurs varié qui pendait des rebord de fenêtres, il était au bord de la route principale de new York.

Puis reprit sa mission et alla dans un magasin de technologie, elle acheta quelque petit objets de faible valeurs, puis elle aperçut un magasin de muscule et acheta des serviettes spécial et une boisson énergisante, puis se dirigea vers la sortie quand elle avait fini de payer ses achats et croisa Casey Jones qui lui fit un grand signe de la main.

« Et Casey ! Salut ça fait longtemps qu’on c’était pas vue ? » Cria April dans la grande salle remplie de bipes assourdissent.

« Salut April ! Effectivement ça fait longtemps ! » Il répondit avec beaucoup de surprise et d’hantousiassme en s’approchant un peu plus d’elle pour mieux l’entendre. Ils s’installèrent sur un banc dans le parc d’accoté et discutèrent de leurs problèmes quotidiens. 

« Tu deviens quoi maintenant toi ? » Demanda curieuse April, en attendant une réponse banale.

« Je me suis marié il y a deux mois environs et ma femme viens d’accouché il y a deux semaines. » Répondit avec une petite larme de joie, il sorti son portable et lui montra des photos. April fut pas si choqué qu’elle ne le pensait.

« Fille ou garçons ? » Demanda-t-elle timidement.

« Des  triplés deux garçons et une fille ! » Répondit-t-il en lui montrant une photo.

« Et toi April ? » Il rangea son portable dans sa poches et avala une gorgé de sa boisson.

« Je…euh je viens de commencer une relation avec… Euh Donatello. » Répondit-t-elle en rougissant quand Casey cracha toute sa gorgé sur le côté.

« Ah ah ! C’est super ! Sa se passent hum… Bien ? » Demanda-t-il en se grattant l’arrièrent de sa tête.

« Oh oui il est super gentille avec moi, il est parfait ! C’est l’homme de ma vie. » Ajouta-t-elle à la fin de sa phrase si tendrement.

« T’es difficile toi comme nana ?! »Répondit-il encore sous le choc.

« Oui je sais in me le dit souvent… »Répondit April la tête dans les nuages un sourire angélique sur ses lèvres rouge.

Ils se disent en revoir et partirent chaque un de leurs coté. April retourna dans les égouts discrètement évitant que quelqu’un l’aperssoive. Elle donna a Donatello les boite de médicaments et les petits appareilles électronique. Donatello la regarda d’un aire surpris et lui fit un câlin tendre dans la joie, il se précipita immédiatement dans son l’laboratoire et commença des expériences et ses calculs.

Puis elle  se dirigea vers la salle ou Raphaël faisait ses musculations d’habitude et posa la boisson énergisante et la serviette en laissant un petit mot sur le matelas.

Elle donna a Léonardo un pantalon et un t-shirt et a Michelangelo un gilet neuf à accrocher autour de sa taille. Les trois tortues présentes la serra en la remerciant de ce qu’elle leur avait acheté. Raphaël entra dans la pièce avec le mot qu’April lui avait laissé et la remercia.

« Euh… Les gars ?! »La voix de Donatello résonna à travers la grande pièce des égouts, ils se retournaient tous en même temps en attendant la suite du problème.

« Les foots ont franchi les limites d’une entreprise nommé Chimiconne, ce sont des produit chimique extrêmement toxique, les plus toxique au monde surement. »Dit-il d’une voie hésitante.

« Qu’esse ce qu’on peut faire Donnie ? »Demanda Léonardo en s’approchant de lui.

« Nous pourront aller maître une bonne raclé à ses ninjas foots une bonne fois pour toute ! »Dit le grand Raphaël en tapant son poing dans sa main.

« T’est sourd ou quoi il a dit que c’était des produit toxiques ! »Réprimanda Michelangelo.

« Si nous pouvons, nous avons un système cardiologique basculaires à la hauteur pour s’introduire là-bas. Le produit que je crains que les foots veulent lâcher sur la ville est le cyanure, c’est l’un des gaz le plus toxique au monde. » Il finassa enfin sa phrase très rapidement et repris son souffle.

« Ok les gars on n’y va tous ensembles ! »Commanda Léonardo le leader en prenant un élan dans sa course suivit de Raphaël et de Michelangelo.

« Attendez ! Je veux venir avec ! »Hurla April en les voyant courir dans la pièce principale.

« Quoi ?! Non non non ! Tu restes là il y a 98,95% Trop dangereux pour toi April ! » Ordonna-t-il en la prenant par le bras toute en la regardant dans ses yeux apeuré.

Les joues d’April vira au rouge de colère du feu des enfers, elle croisa ses bras sur sa poitrine et le fixa.

« Je peux aider dans cette usine il y a des garde à l’entrer il faudra bien quelqu’un pour les distraire ? Non ? » Lui répondit-t-elle en le narguant un peux.

« Elle a raison elle nous sera d’une grande utilitée, et puis elle n’ira pas dans les salles de produit dangereux. Tu devrais lui faire un peu confiance de temps en temps. » Ordonna Léonardo en se dirigeant vers la sortie.

Quand il s’aperçu que Donatello était hyper protecteur en vers April un regard amoureux dès qu’il pose les yeux sur elle, Léonardo se doutait de quelque chose.

« Non ! Je ne veux pas ! » Donatello croisa ses mains sur son plastron et ferma les yeux car il n’approuvait toujours pas.

Il  rouvrit les yeux et April avait déjà filé avec les autres.

« Aller viens Donnie ! »Elle lui fit signe de la main et rejoignirent les autres dehors, Donatello la suivie de très près en roulant des yeux.

« Bon ! Ok, April tu va entrer à l’intérieur et distraient les garde, et essai de trouver un moyen de couper l’électricité pour le reste on sans occupe.  Les autre vous savez ce qui nous reste à faire. » Commanda Léonardo en partant avec les deux autres pendant que Donatello glissa quelque chose dans la main d’April.

« Sa pourrait beaucoup t’aidé. » Il la regarda aven qu’April posa ses mains sur  ses joues puis l’embrassa et repartie en regardant derrière elle. Donatello rejoignit les autres, mais ses frères se doutaient de quelque chose, qu’il avait un truc entre April et Donatello.

« Dit-donc Donnie ?! Tu n’aurais pas quelque chose à nous dire ?! » Demanda Mickey en mettant ses mains sur ses hanches.

« Aller les gars on n’a pas que ça à faire ! » Chuchota Léonardo en faisant signe de la main à ses frères.

April entra a l’accueille, et commença la diversion, elle assomma le garde avec un extincteur, puis elle accéda aux caméras de surveillances et les éteigna.

Les quarte frères montèrent sur le toit et entra dans un conduit d’aération, il accéda à la salle remplie de ninjas foots.

« Et ben dit-donc il sorte d’où tous ses foots ? Il nous en a beaucoup pondu Schrieder ! » Dit Mickey dans un rire sarcastique.

Léonardo souffla de désespérassions de son petit frère, Ils descendirent un apparait l’autre Mickey le dernier comme d’habitude.

« COWABUNGA !! »Cria-t-il en plongeant dans le vide pour rejoindre ses frères et combattre à leur côté.

April regarda dans les dossiers de l’entreprise et s’aperçut que cette usine fabriquait pour l’entreprise T.G.R.I, elle voulut vite prévenir les autres, alors elle se dirigea vers une porte coulissante, mais un ninja foot l’attrapa par derrière et la poussa, il la dirigea vers un immense porte métallique et étanche.

Les tortues se bâtèrent de toute leur force, les ninjas foots beaucoup trop lâche battaient en retrait et la plus par sorti par des fenêtres immense.

« Ouvrer les vanne on va les étouffé ! » Cria un membre du clan des foots a trois autres, ils exécutaient immédiatement l’ordre et ouvra une vanne, puis les autres sorti et ferma les fenêtres.

Un gaz rouge sen échappa et la salle en était remplie, les frères s’aperçu même plus. La grande porte métallique s’ouvrir et April se fit jeter à l’intérieur elle tomba sur le sol dans un boucan, ses os craquèrent suivi d’un cri de détresse et de douleur, Donatello entendit immédiatement le cri de détresse d’April.

La porte se referma et se verrouilla dans un vacarme.

April cria dans la douleur sentent ses os craquer, des larmes coulèrent à flot de ses yeux glissant sur ses joues pale, elle respirait très rapidement ne sachant pas ou elle était.

Donatello cherchai désespérément April dans le gaz aveuglant.

« April !! Surtout retient ta respiration ! Ne… ne respire pas se gaz ! » Hurla d’effrois Donatello en tentant de la trouver.

April pris l’objet que Donnie lui avait donné au début de l’expédition, c’était un masque de protection contre gaz toxique, mais il était déjà trop tard.

Il courra vers la toue répétitif de plus en plus faible d’April, puis il la trouva allonger sur le sol une respiration très faible et bruyant.

« April !! Non April je tem supplie reste avec moi !! » Cria Donatello en pleur prenant April dans ses bras tous en la berçant pour la réveiller.

Raphaël les aperçut dans la fumer et tenta d’ouvrir la porte avec ses saïs.

Les deux autres les rejoignirent et aida Raphaël à ouvrir la porte seller. Les lèvres d’April viaire au bleu, son corps rempli de sueur et son cœur n’arrêtèrent pas de battre irrégulièrement.

Ils parvenaient enfin à ouvrir la porte et demanda a Donatello de sortir April le plus vite possible.

Il leva April dans ses bras forts, sa main pâle tombante hors de ses bras.

Il la posa doucement sur le macadam froid et se méta à genoux.

Le clan des foots les encercla en position de bataille, Léonardo, Raphaël et Michelangelo sortirent leurs armes et se mis en position, un ninja foot lança des Shurikens sur April et Donatello qui était le centre du cercle mais  Michelangelo faisan tourner ses nunchakus dans tous les sens renvoya sur le ninja qui se fit transpercer, des combat sens chaina entre les deux cercles.

Donatello se souvient qu’il avait lue dans un livre de premier secours comment faire en cas d’asphyxions, alors il se baissa vers April et commença  un bouche à bouche régulier, il ne pouvait pas perdre April, pas son April !

Un autre sbire envoya plusieurs Shurikens au centre mais Léonardo se mis en travers avec ses katanas et les renvoyas sur le sbire qui rendit l’âme.

Donatello se mis au-dessus d’April entièrement pour éviter qu’elle ne se prend un coup ou un Shuriken. Ils finissaient à réussir à les battre, le reste du clan des foots partirent en retrait lâche comme ils sont. Les trois tortues soulevèrent une plaque d’égout et évacuèrent April dans les vapes, ils descendirent  tous et rentra dans le repère en courant. 

Splinter alla immédiatement voire l’état d’April, Donatello la posa sur la table médical et lui mis un masque de gaz respiratoire. Splinter ferma les jeux dans la colère qu’il avait contre le clan des foots, il les détestait encore plus.

Donatello senti au fond de lui une boule se former la tristesse l’envahie et la haine le submergeai, il ne voyait plus que du feu et de la rage, son cœur était devenu pierre à présent.

OoOoOoOoOoOo

Ses frères tentai de le résonner et le tenir en place ou il détruirait tous le repaire dans sa rage on l’entendit hurler dans tous les coins de leur poudllard. April s’évanoui dans la douleur et la peur.

« Donnie ! Vien vite ! » Demanda Léonardo en criant après Donatello qui ne savait pas contrôler ses émotions, il venu immédiatement tous silencieux et soucieux.

« Elle ne se réveille plus ! » Dit Léonardo en se penchant au-dessus d’April,

« Elle… elle est … ? »Bégeilla Mickey au fond de la salle.

« Non Mickey, elle s’est évanoui, son corps c’est endormie dans la panique et la douleur que ses crétin de sbire lui on fait ! Et je vais leur réglé leur compte immédiatement !! Ils vont voire de quoi je suis capable !! »Donatello hurla toute la rage qu’il avait au fond du cœur et sorti son Bô. Léonardo l’arrêta de sa main sur le plastron du ninja plus quand colère.

« Elle aura plus besoin de toi ici que là-bas. » Conseilla le plus âgé, il sorti un de ses katana et se dirigea vers la sortie. Donatello rangea son Bô et soupira dans une colère presque incontrôlable.

Deux heures plus tard…

Donatello entra dans la pièce ou se trouvait April et s’asseya sur une chaise à côté d’elle, il la regarda et sentie ses paupière se fermer tous doucement, il repensa aux clans des foots.

Il hue si peur de ses pensé si sombre que Donatello se réveilla puis se leva de sa chaise et sortie de la pièce d’un pas rapide, il prit son Bô et sorti à l’extérieur. Il grimpa sur un toit assez haut et s’assis au bord. Il senti une larme couler sur son visage, puis il entendit un rire sarcastique derrière lui aussitôt il se retourna, mais il nue même pas le temps de s’apercevoir ce qui se passait qu’il se prit un coup de poing en plaine face et tomba au bord du toit gardant en mais son Bô.

Il réussit à se redresser et vit en face de lui une tortue mutante avec un masque violet foncé et un Bô mécanique, son corps était assez foncé par rapport à lui. Donatello se mis en position de combat avec son Bô en main et l’autre fit de même.

Ils se frappèrent entre eux comme si l’un et l’autre avait un intérêt de se battre, l’étrange tortue en face de lui avait toujours un sourire au coin de ses lèvres et un regard noir, Donatello le frappa en plaine face qui le fit voler sur le sol, il se releva en ricanant, puis il claqua une fois des doigts et April apparue elle était debout mais elle ne boguait pas d’un poil le regard vide.

Donatello couru vers elle pour la protéger quand les yeux de la femme possédé dévernirent rouge de la fumé en sortent, elle le frappa plusieurs fois au ventre et au visage. La tortue mutante du fond se contenta de regarder Donatello se faire massacré par April  dans un plaisir noire.

Donatello n’ausai pas la frappé car c’était son April, il ne savait pas trop qu’es qu’elle avait mais il ne voulait pas lui faire de mal. Donatello lui sauta dessus et la paralysa en lui tenant les bras au sol.

Il était juste au-dessus d’elle le regard apeuré, elle tenta de se délivré en bougeant dans tous les sens mais quand elle vit son regard elle cessa et le fixé dans ses yeux.

Elle tourna la tête vers la tortue au bandeau violet foncé un sourire toujours aux lèvres, puis elle regarda à nouveau Donatello un sourire mesquin a la bouche April lui mis un coup de boule  en plaine face qui cassa ses lunette en deux.

Donatello se redressa et repris son Bô en main, elle le refrappa au ventre qui le fit craché du sang. Il tenta de la frappé pour qu’elle part mais il ne voyait rien sans ses lunette. April tendit la main devant elle et une arme apparut dans sa main. Une arme qui pouvait tous transpercé. Elle le fit tombé au sol et sauta au-dessus de lui et…

Donatello se réveilla dans un sursaut tous en tremblant de la sueur dégoulinant sur ses bras il regarda a coter de lui et vit April dormir presque paisiblement, il venait de rêver de ce cauchemar le plus improbable.

April entendis une respiration forte à coter d’elle, alors elle ouvra ses yeux humides pour voire que c’était Donatello a ses coter, il avait passé toute la nuit à ses coter.

Il se leva et pris la main d’April en lui expliquant ce qu’elle avait et se qui c’était passé, Léonardo et Mickey était dans la pièce centrale, quand il entendit un immense pleure d’April. Ils entrèrent dans la pièce pour voir ce qui se passait. April était en pleur dans les bras de Donatello.

Alors ils ressortie pour les laisser seule un instant, Donatello eux tellement peur que son cauchemar était réalité mais ce n’était qu’un rêve.

Elle se redressa sur le lit et essuya ses larmes, elle avait toujours le masque que le scientifique avait fabriqué.

Le soleil amplifiait les vitres des grands buildings de New York de lumière agréable et de chaleur douce, une légère brise fessai volé les déchets délaissé sur le sol qui résonna jusque dans les égouts.

April se redressa de son lit et pencha brusquement la tête de côté en laissent sortir de sa bouche un liquide verdâtre, Donatello apparut dans la pièce comme si il c’était téléporter.

« April ! Est-ce que ça va ? » Demanda-t-il en la prenant par les bras tous en la regardent dans ses yeux pour chercher une réponse, il se mit accroupi pour mieux la contemplé. Ces yeux était humide ses cheveux ébouriffer le visage pale, mais April resta positive et lui sourit plutôt étonner qu’elle ne la dégoutait pas. Il se redressa et la borda pour qu’elle se repose encore un peu.

« Tu dois te reposer encore, tu n’es pas totalement rétabli. » Conseilla-t-il en lui faisant un bisou sur son front chaud. Il se baissa et nettoya le sol avec une serpière jusqu’à que le sol brille.

April referma les yeux et n’entendit plus que des pas qui s’éloignèrent d’elle.

Quand tous à coup un vacarme résonna dans tous le repère comme si une table était balancée contre un mur. April se réveilla dans un sursaut de peur, elle se leva et se dirigea vers la salle principale pour y jeter un œil, mais elle n’aperçut rien d’anormal elle approfondi un peu plus ses recherche en allant voire dans la cuisine, mais rien elle en profita pour se servir un vers d’eau quand tous à coup sa main se mis à trembler, elle la retenir avec son autre main et posa le verre.

Elle voulut voire Donatello si il avait entendu le bruit étrange mais elle ne le trouva point pas même dans son laboratoire, ni même les autres frères. Elle pensa qu’il était parti voir un match de basketball, alors elle appela Donatello sur son téléphone mais rien. 

Sa sonna trois fois puis raccrocha. April ne savant qu’est ce qui se passait décida de chercher Splinter, mais elle ne le trouva point. Un autre vacarme recommença dans la grande salle, comme si quel qu’un lui jouai un mouvait tour, elle sorti la tête mais personne.

Quand tout a cou elle aperçut une ombre sur le mur. Elle se rapprocha mais l’ombre disparue et réapparut sur un autre mur. Un rire mesquin retentie dans tous le repère vide, April s’avança doucement vers l’ombre April la fixa.

Brusquement des mains l’attrapa par derrière qui la tira en arrièrent l’entrainant dans un trou noire. April était tombé sur  un tas d’os qui craquèrent sous son poids, quand elle entendit au loin plusieurs bruits de pas s’approchait très rapidement d’elle comme si quelque chose  marchai à quatre pattes lui courue dessus !

April se réveilla dans un cri d’effroi les yeux d’dégoulinant de larmes, elle hue la peur de sa vie de se cauchemar le plus terrifiant au monde.

Mature content

Violence/Gore

Chapitre 2

Une légère brise toxique

« Raphaël réveille-toi ! Mon fils ! » Mais aucune réponse ne sorti de sa bouche de l’ordre de Splinter.

« Maître, il a beaucoup de fièvre ! » Dit Léo en touchant le front de son frère.

Raphaël était encore dans le lit à deux étages, le lit qu’il partage avec son frère Michelangelo.

«  Il faut le déplacer en salle d’acuponcture ! Vite ! » Ordonna maître Splinter en pointant la pièce de ses cinq  griffes assére. Les deux frères due le tirer du haut du lit mais il était trop lourd pour eux.

« Tu vois la surface de la surface terre est quelque chose qui peut être dangereux mais aussi quelque chose de merveilleux. » Raconta Donatello en faisant les mouvements qui allèrent avec, April fit des simples hochements de tête pas très à l’écoute de celui qui lui racontait.

Elle l’observait fasciner par ses différente caractéristique des grimaces de son visage.

«  Donnie viens nous aider ! »Cria Léonardo écraser sou le poids de son frère encore endormie. Donatello se retourna et alla voire ce qui se passai, il s’arrêta quand il comprit enfin se qui venait de se passer, il se mit sou le lourd poids de Raphaël et le posa sur la table, April entra dans la pièce la main sur sa bouche, choqué.

Il prit une trousse de premier soin et commença à faire ce qui fallait faire.

« Donnie qu’esse ce qui se passe ?! » Demanda Léo affolé de ne pas savoir ce qui se passait, mais il ne le répondit pas, surement  parce qu’il avait sa tête dans ses mots scientifiques.

« Oh oh ! » Marmonna Mickey car Léo allait s’énerver si il ne répondit pas dans les prochaine secondes. Il ouvra la bouche quand Donnie le coupa.

« Il a eu une monter de fièvre très élever, mais je sais comment le soigné ça ne dure pas longtemps a soigné. C’est un virus appeler L'acide ribonucléique l’ARN si tu préfères, c’est une molécule biologique présente chez pratiquement tous les êtres vivants, et aussi chez certains virus. L'ARN est très proche chimiquement de l'ADN et il est d'ailleurs en général synthétisé dans les cellules à partir d'une matrice d'ADN dont il est une copie.

Les cellules utilisent en particulier l'ARN comme un support intermédiaire des gènes pour synthétiser les protéines dont elles ont besoin. L'ARN peut remplir de nombreuses autres fonctions et en particulier intervenir dans des réactions chimiques du métabolisme cellulaire. » Répondit le scientifique rapidement en redressant ses lunettes sur son museau.

«Tu peux répéter mais en français cette fois si ? » Demanda Mickey au fond de la salle en levant le doit pour être bien sûr que tout le monde l’entend.

« Oh ! En gros Raphaël est attaqué par un virus ! Mais ce n’est pas de niveau 10 ! » Il chercha des outilles dans la boîte de premier soins et commença le traitement.

« Ah ! C’est plus clair maintenant ! » Répondit Mickey en se poussant un peu pour faire de la place à son frère qui bougeai de droite à gauche.

Donatello avait passé toute la nuit auprès de Raphaël pour le soigné, il c’était endormie sur son bureau la tête posé sur ses bras.

April entra dans la pièce et posa une main sur l’épaule de Raphaël, il n’avait toujours pas baissé sa température. Elle se dirigea vers Donatello et lui fit un câlin les mains autours de son cou son abdomen contre sa carapace.

Il fit un petit surs seau en s’apercevant de la présence d’April.

« Oh April je ne savais pas que tu étais là, je peux t’aider ? » Demanda-il les yeux encore à moitié fermer.

« Chute ! Tu vas réveiller Raphaël ! Il n’a pas du bien dormir et toi n’ont plus, tu devrais te reposer je resterais à côté de lui. Aller ! Aller ! » Ordonna April en faisant un mouvement de mains pour qu’il aille se reposer pour être en forme.

Donatello la pris et lui fit un câlin tendre et intentionné, mais trop épuisé il s’endormi dans ses bras.

« Donnie il faut que tu te couches ! » Demanda April à moitié écraser par son poids, Donatello releva la tête et se coucha dans le lit de la pièce d’a coter.

April souffla de soulagement ses deux mains sur ses hanches, puis alla voire l’état de Raphaël, mais elle aperçut que Léo était à ses coté il lui tenait la main et lui parla, elle se cacha derrières le cadre de la porte et écouta.

« Raph, j’espère que.. Que tu iras mieux ! Le plus vite possible, je sais que Donatello fait de son mieux, mais il n’en fait pas assez ! Oh mais quesque je dis-moi ! Je dis n’importe quoi ! »Leo se frappa le front de honte de ce qu’il venait de dire, il s’inquiétait tellement pour ses frères de ne pas être un bon chef pour eu ou pire un bon frère ! Leo versas une larme de désespoir qui tomba sur la main de son frère au bandeau rouge.

Leo remarqua la présence d’April et tourna sa tête vers elle, il se dépêcha vite de sortir sen dire un mot.

April reprit son gilet et le resserra sur elle, elle s’assit sur une chaise et regarda le sol les yeux vides sans expression elle n’aimait pas voire les frères dans cette état.

L’ambiance était plutôt silencieuse et pesante, ce n’est pas ce que préférai April, et ni les autres d’ailleurs.

 Mickey apparu dans la pièce avec un morcau de tissu rayé en main, il s’approcha vers Raphaël et lui mis dans sa main dure, il n’avait pas vue qu’April était à côté. Il laissa couler une larme sur son visage qu’April remarqua, puis il se retourna et vit April assise sur une chaise qui le fixa.

« April ! Quesque tu fais ici ? »Demanda Mickey en essayant de faire comme si de rien n’était, il souriait mais April le vit que ce n’était pas un vrai sourire, alors elle se leva et ouvra grand ses bras en lui souriant.

Mickey fonda immédiatement en larmes dans ses bras, elle le tapota sur la carapace pour le rassure et essaya de faire passer les pleures mais plus elle le rassurait plus il pleurait, au bout d’une heure Mickey c’était endormi dans les bras d’April allongé dans un petit canapé  dans le fond de la pièce, il faisait très sombre dans la petite pièce illuminé par une lampe à coter de la table médicale.

Maître Splinter fit son apparition dans la pièce, il s’approcha du lit ou était allonger Raphaël et lui donna quelque chose dans la main, il senti l’odeur qu’il n’était pas tous seule il tourna légèrement l’oreille et entendit les reniflements de Michelangelo avec son pouce dans sa bouche.

 Il s’approcha de Mickey lui caressa la tête et déposa un baiser sur son front.

Splinter serra ses mains derrières son dos et ressorti de la pièce il y croisa Donatello qui le saluèrent en joignant ses mains et en se baissant.

Il entra et vis April au fond de la pièce, April réussi à se délivrer de l’emprise de Mickey sans le réveiller et alla voir Donnie contant de pouvoir revoir April.

April sauta dans ses bras de muscles, elle a tellement peur pour Raphaël. Deux jours passèrent Raphaël c’était réveiller de son long sommeil, il allait beaucoup mieux Donatello avait réussi à le soigné. 

Pour fêter le retour de leur frère préféré, April acheta leurs pizzas préféré qu’ils mangent tous dans la joie et la bonne humeur. April retrouva enfin l’ambiance qu’elle aime tant.

« S’il vous plait ! Ecouter moi je voudrais d’abord remercier notre scientifique adoré Donatello pour sa patience et son courage ! De pouvoir enfin nous remaitre notre musclé Raphaël pour donner un sourire au sein de notre famille et une ambiance d’harmonie et de confiance. Et je voudrai aussi vous remercier à vous tous, ça va faire maintenant trois ans que je vie à vos coter, et que de plus en plus j’ai du mal à aller travailler ou de sortir toute seul, car c’est insupportable de vivre sans vous. » Le discourt d’April mis les larmes aux yeux de tous, chacun avec un grand sourire aux lèvres. Michelangelo imitant une explosion avec ses mains sur sa tête.

Après ce beau discourt, April se rassis un peu gainer. Puis c’était au tour de Raphaël de faire son discourt. Il tapa avec une fourchette dans un gobelet en carton et se leva.

« Alors moi aussi je voulais remercier Donatello de m’avoir sorti du pétrin et aux autres de votre soutien et vôtres patience ! » Il leva son goblet et se rassis

Puis ce fut au tour de Mickey, il se leva en silence et leva le doigt, tout le monde attendit avec impatience ce qu’il avait à dire. April s’attendait au plus beau discourt venir de sa bouche. Il ouvra la bouche et ! Un énorme rot sorti dans un vacarme, même les oreilles de Splinter tremblait.

Les rayons du soleil slalomèrent entre les immeubles comme un ouragan qui dévasta tous sur le passage.

April avait les cheveux tous ébouriffé comme si on l’avait retourné dans tous les sens, elle était allongé sur le coter dans son lit, puis elle senti un souffle léger dans son cou comme une légère brise, elle se retourna et aperçu Donatello qui dormait encore comme un ours qui hibernai.

Il avait ses mains autour de ses bras, alors elle tenta de se démêler mais en vain, elle prit ses bras et se fraya un chemin April était assise sur le bord du lit, elle était en train de s’habiller pour la journée.

Elle se leva et senti une crampe a son bas ventre comme si quelque chose lui déchirait de l’intérieur alors aussitôt elle se rassit, elle mit une mais sur son ventre et laissa sortir de sa bouche un petit cri de douleur qui réveilla Donnie.

« Est ce que ça va April ?! » Demanda tout inquiet le ninja au bandeau violet les yeux mouiller d’inquiétude et de doute.

April se retourna et le rassura qu’elle allait bien en lui faisant un bisou sur le museau. Elle lui demanda de se recouché et se leva pour de bon, une idée bien précise de ce qu’elle allait faire de sa journée.

Elle remonta dans la ville et se dirigea vers sa pharmacie habituel elle demanda des médicaments ordinaire plus une petite boite qui contenait un contrôleur. Puis elle alla dans un magasin d’habilles pour homme, elle prit plusieurs hauts surtout des pantalons et des chaussures.

Elle s’arrêta dans un petit café avec plein de fleurs de couleurs varié qui pendait des rebord de fenêtres, il était au bord de la route principale de new York.

Puis reprit sa mission et alla dans un magasin de technologie, elle acheta quelque petit objets de faible valeurs, puis elle aperçut un magasin de muscule et acheta des serviettes spécial et une boisson énergisante, puis se dirigea vers la sortie quand elle avait fini de payer ses achats et croisa Casey Jones qui lui fit un grand signe de la main.

« Et Casey ! Salut ça fait longtemps qu’on c’était pas vue ? » Cria April dans la grande salle remplie de bipes assourdissent.

« Salut April ! Effectivement ça fait longtemps ! » Il répondit avec beaucoup de surprise et d’hantousiassme en s’approchant un peu plus d’elle pour mieux l’entendre. Ils s’installèrent sur un banc dans le parc d’accoté et discutèrent de leurs problèmes quotidiens. 

« Tu deviens quoi maintenant toi ? » Demanda curieuse April, en attendant une réponse banale.

« Je me suis marié il y a deux mois environs et ma femme viens d’accouché il y a deux semaines. » Répondit avec une petite larme de joie, il sorti son portable et lui montra des photos. April fut pas si choqué qu’elle ne le pensait.

« Fille ou garçons ? » Demanda-t-elle timidement.

« Des  triplés deux garçons et une fille ! » Répondit-t-il en lui montrant une photo.

« Et toi April ? » Il rangea son portable dans sa poches et avala une gorgé de sa boisson.

« Je…euh je viens de commencer une relation avec… Euh Donatello. » Répondit-t-elle en rougissant quand Casey cracha toute sa gorgé sur le côté.

« Ah ah ! C’est super ! Sa se passent hum… Bien ? » Demanda-t-il en se grattant l’arrièrent de sa tête.

« Oh oui il est super gentille avec moi, il est parfait ! C’est l’homme de ma vie. » Ajouta-t-elle à la fin de sa phrase si tendrement.

« T’es difficile toi comme nana ?! »Répondit-il encore sous le choc.

« Oui je sais in me le dit souvent… »Répondit April la tête dans les nuages un sourire angélique sur ses lèvres rouge.

Ils se disent en revoir et partirent chaque un de leurs coté. April retourna dans les égouts discrètement évitant que quelqu’un l’aperssoive. Elle donna a Donatello les boite de médicaments et les petits appareilles électronique. Donatello la regarda d’un aire surpris et lui fit un câlin tendre dans la joie, il se précipita immédiatement dans son l’laboratoire et commença des expériences et ses calculs.

Puis elle  se dirigea vers la salle ou Raphaël faisait ses musculations d’habitude et posa la boisson énergisante et la serviette en laissant un petit mot sur le matelas.

Elle donna a Léonardo un pantalon et un t-shirt et a Michelangelo un gilet neuf à accrocher autour de sa taille. Les trois tortues présentes la serra en la remerciant de ce qu’elle leur avait acheté. Raphaël entra dans la pièce avec le mot qu’April lui avait laissé et la remercia.

« Euh… Les gars ?! »La voix de Donatello résonna à travers la grande pièce des égouts, ils se retournaient tous en même temps en attendant la suite du problème.

« Les foots ont franchi les limites d’une entreprise nommé Chimiconne, ce sont des produit chimique extrêmement toxique, les plus toxique au monde surement. »Dit-il d’une voie hésitante.

« Qu’esse ce qu’on peut faire Donnie ? »Demanda Léonardo en s’approchant de lui.

« Nous pourront aller maître une bonne raclé à ses ninjas foots une bonne fois pour toute ! »Dit le grand Raphaël en tapant son poing dans sa main.

« T’est sourd ou quoi il a dit que c’était des produit toxiques ! »Réprimanda Michelangelo.

« Si nous pouvons, nous avons un système cardiologique basculaires à la hauteur pour s’introduire là-bas. Le produit que je crains que les foots veulent lâcher sur la ville est le cyanure, c’est l’un des gaz le plus toxique au monde. » Il finassa enfin sa phrase très rapidement et repris son souffle.

« Ok les gars on n’y va tous ensembles ! »Commanda Léonardo le leader en prenant un élan dans sa course suivit de Raphaël et de Michelangelo.

« Attendez ! Je veux venir avec ! »Hurla April en les voyant courir dans la pièce principale.

« Quoi ?! Non non non ! Tu restes là il y a 98,95% Trop dangereux pour toi April ! » Ordonna-t-il en la prenant par le bras toute en la regardant dans ses yeux apeuré.

Les joues d’April vira au rouge de colère du feu des enfers, elle croisa ses bras sur sa poitrine et le fixa.

« Je peux aider dans cette usine il y a des garde à l’entrer il faudra bien quelqu’un pour les distraire ? Non ? » Lui répondit-t-elle en le narguant un peux.

« Elle a raison elle nous sera d’une grande utilitée, et puis elle n’ira pas dans les salles de produit dangereux. Tu devrais lui faire un peu confiance de temps en temps. » Ordonna Léonardo en se dirigeant vers la sortie.

Quand il s’aperçu que Donatello était hyper protecteur en vers April un regard amoureux dès qu’il pose les yeux sur elle, Léonardo se doutait de quelque chose.

« Non ! Je ne veux pas ! » Donatello croisa ses mains sur son plastron et ferma les yeux car il n’approuvait toujours pas.

Il  rouvrit les yeux et April avait déjà filé avec les autres.

« Aller viens Donnie ! »Elle lui fit signe de la main et rejoignirent les autres dehors, Donatello la suivie de très près en roulant des yeux.

« Bon ! Ok, April tu va entrer à l’intérieur et distraient les garde, et essai de trouver un moyen de couper l’électricité pour le reste on sans occupe.  Les autre vous savez ce qui nous reste à faire. » Commanda Léonardo en partant avec les deux autres pendant que Donatello glissa quelque chose dans la main d’April.

« Sa pourrait beaucoup t’aidé. » Il la regarda aven qu’April posa ses mains sur  ses joues puis l’embrassa et repartie en regardant derrière elle. Donatello rejoignit les autres, mais ses frères se doutaient de quelque chose, qu’il avait un truc entre April et Donatello.

« Dit-donc Donnie ?! Tu n’aurais pas quelque chose à nous dire ?! » Demanda Mickey en mettant ses mains sur ses hanches.

« Aller les gars on n’a pas que ça à faire ! » Chuchota Léonardo en faisant signe de la main à ses frères.

April entra a l’accueille, et commença la diversion, elle assomma le garde avec un extincteur, puis elle accéda aux caméras de surveillances et les éteigna.

Les quarte frères montèrent sur le toit et entra dans un conduit d’aération, il accéda à la salle remplie de ninjas foots.

« Et ben dit-donc il sorte d’où tous ses foots ? Il nous en a beaucoup pondu Schrieder ! » Dit Mickey dans un rire sarcastique.

Léonardo souffla de désespérassions de son petit frère, Ils descendirent un apparait l’autre Mickey le dernier comme d’habitude.

« COWABUNGA !! »Cria-t-il en plongeant dans le vide pour rejoindre ses frères et combattre à leur côté.

April regarda dans les dossiers de l’entreprise et s’aperçut que cette usine fabriquait pour l’entreprise T.G.R.I, elle voulut vite prévenir les autres, alors elle se dirigea vers une porte coulissante, mais un ninja foot l’attrapa par derrière et la poussa, il la dirigea vers un immense porte métallique et étanche.

Les tortues se bâtèrent de toute leur force, les ninjas foots beaucoup trop lâche battaient en retrait et la plus par sorti par des fenêtres immense.

« Ouvrer les vanne on va les étouffé ! » Cria un membre du clan des foots a trois autres, ils exécutaient immédiatement l’ordre et ouvra une vanne, puis les autres sorti et ferma les fenêtres.

Un gaz rouge sen échappa et la salle en était remplie, les frères s’aperçu même plus. La grande porte métallique s’ouvrir et April se fit jeter à l’intérieur elle tomba sur le sol dans un boucan, ses os craquèrent suivi d’un cri de détresse et de douleur, Donatello entendit immédiatement le cri de détresse d’April.

La porte se referma et se verrouilla dans un vacarme.

April cria dans la douleur sentent ses os craquer, des larmes coulèrent à flot de ses yeux glissant sur ses joues pale, elle respirait très rapidement ne sachant pas ou elle était.

Donatello cherchai désespérément April dans le gaz aveuglant.

« April !! Surtout retient ta respiration ! Ne… ne respire pas se gaz ! » Hurla d’effrois Donatello en tentant de la trouver.

April pris l’objet que Donnie lui avait donné au début de l’expédition, c’était un masque de protection contre gaz toxique, mais il était déjà trop tard.

Il courra vers la toue répétitif de plus en plus faible d’April, puis il la trouva allonger sur le sol une respiration très faible et bruyant.

« April !! Non April je tem supplie reste avec moi !! » Cria Donatello en pleur prenant April dans ses bras tous en la berçant pour la réveiller.

Raphaël les aperçut dans la fumer et tenta d’ouvrir la porte avec ses saïs.

Les deux autres les rejoignirent et aida Raphaël à ouvrir la porte seller. Les lèvres d’April viaire au bleu, son corps rempli de sueur et son cœur n’arrêtèrent pas de battre irrégulièrement.

Ils parvenaient enfin à ouvrir la porte et demanda a Donatello de sortir April le plus vite possible.

Il leva April dans ses bras forts, sa main pâle tombante hors de ses bras.

Il la posa doucement sur le macadam froid et se méta à genoux.

Le clan des foots les encercla en position de bataille, Léonardo, Raphaël et Michelangelo sortirent leurs armes et se mis en position, un ninja foot lança des Shurikens sur April et Donatello qui était le centre du cercle mais  Michelangelo faisan tourner ses nunchakus dans tous les sens renvoya sur le ninja qui se fit transpercer, des combat sens chaina entre les deux cercles.

Donatello se souvient qu’il avait lue dans un livre de premier secours comment faire en cas d’asphyxions, alors il se baissa vers April et commença  un bouche à bouche régulier, il ne pouvait pas perdre April, pas son April !

Un autre sbire envoya plusieurs Shurikens au centre mais Léonardo se mis en travers avec ses katanas et les renvoyas sur le sbire qui rendit l’âme.

Donatello se mis au-dessus d’April entièrement pour éviter qu’elle ne se prend un coup ou un Shuriken. Ils finissaient à réussir à les battre, le reste du clan des foots partirent en retrait lâche comme ils sont. Les trois tortues soulevèrent une plaque d’égout et évacuèrent April dans les vapes, ils descendirent  tous et rentra dans le repère en courant. 

Splinter alla immédiatement voire l’état d’April, Donatello la posa sur la table médical et lui mis un masque de gaz respiratoire. Splinter ferma les jeux dans la colère qu’il avait contre le clan des foots, il les détestait encore plus.

Donatello senti au fond de lui une boule se former la tristesse l’envahie et la haine le submergeai, il ne voyait plus que du feu et de la rage, son cœur était devenu pierre à présent.

OoOoOoOoOoOo

Ses frères tentai de le résonner et le tenir en place ou il détruirait tous le repaire dans sa rage on l’entendit hurler dans tous les coins de leur poudllard. April s’évanoui dans la douleur et la peur.

« Donnie ! Vien vite ! » Demanda Léonardo en criant après Donatello qui ne savait pas contrôler ses émotions, il venu immédiatement tous silencieux et soucieux.

« Elle ne se réveille plus ! » Dit Léonardo en se penchant au-dessus d’April,

« Elle… elle est … ? »Bégeilla Mickey au fond de la salle.

« Non Mickey, elle s’est évanoui, son corps c’est endormie dans la panique et la douleur que ses crétin de sbire lui on fait ! Et je vais leur réglé leur compte immédiatement !! Ils vont voire de quoi je suis capable !! »Donatello hurla toute la rage qu’il avait au fond du cœur et sorti son Bô. Léonardo l’arrêta de sa main sur le plastron du ninja plus quand colère.

« Elle aura plus besoin de toi ici que là-bas. » Conseilla le plus âgé, il sorti un de ses katana et se dirigea vers la sortie. Donatello rangea son Bô et soupira dans une colère presque incontrôlable.

Deux heures plus tard…

Donatello entra dans la pièce ou se trouvait April et s’asseya sur une chaise à côté d’elle, il la regarda et sentie ses paupière se fermer tous doucement, il repensa aux clans des foots.

Il hue si peur de ses pensé si sombre que Donatello se réveilla puis se leva de sa chaise et sortie de la pièce d’un pas rapide, il prit son Bô et sorti à l’extérieur. Il grimpa sur un toit assez haut et s’assis au bord. Il senti une larme couler sur son visage, puis il entendit un rire sarcastique derrière lui aussitôt il se retourna, mais il nue même pas le temps de s’apercevoir ce qui se passait qu’il se prit un coup de poing en plaine face et tomba au bord du toit gardant en mais son Bô.

Il réussit à se redresser et vit en face de lui une tortue mutante avec un masque violet foncé et un Bô mécanique, son corps était assez foncé par rapport à lui. Donatello se mis en position de combat avec son Bô en main et l’autre fit de même.

Ils se frappèrent entre eux comme si l’un et l’autre avait un intérêt de se battre, l’étrange tortue en face de lui avait toujours un sourire au coin de ses lèvres et un regard noir, Donatello le frappa en plaine face qui le fit voler sur le sol, il se releva en ricanant, puis il claqua une fois des doigts et April apparue elle était debout mais elle ne boguait pas d’un poil le regard vide.

Donatello couru vers elle pour la protéger quand les yeux de la femme possédé dévernirent rouge de la fumé en sortent, elle le frappa plusieurs fois au ventre et au visage. La tortue mutante du fond se contenta de regarder Donatello se faire massacré par April  dans un plaisir noire.

Donatello n’ausai pas la frappé car c’était son April, il ne savait pas trop qu’es qu’elle avait mais il ne voulait pas lui faire de mal. Donatello lui sauta dessus et la paralysa en lui tenant les bras au sol.

Il était juste au-dessus d’elle le regard apeuré, elle tenta de se délivré en bougeant dans tous les sens mais quand elle vit son regard elle cessa et le fixé dans ses yeux.

Elle tourna la tête vers la tortue au bandeau violet foncé un sourire toujours aux lèvres, puis elle regarda à nouveau Donatello un sourire mesquin a la bouche April lui mis un coup de boule  en plaine face qui cassa ses lunette en deux.

Donatello se redressa et repris son Bô en main, elle le refrappa au ventre qui le fit craché du sang. Il tenta de la frappé pour qu’elle part mais il ne voyait rien sans ses lunette. April tendit la main devant elle et une arme apparut dans sa main. Une arme qui pouvait tous transpercé. Elle le fit tombé au sol et sauta au-dessus de lui et…

Donatello se réveilla dans un sursaut tous en tremblant de la sueur dégoulinant sur ses bras il regarda a coter de lui et vit April dormir presque paisiblement, il venait de rêver de ce cauchemar le plus improbable.

April entendis une respiration forte à coter d’elle, alors elle ouvra ses yeux humides pour voire que c’était Donatello a ses coter, il avait passé toute la nuit à ses coter.

Il se leva et pris la main d’April en lui expliquant ce qu’elle avait et se qui c’était passé, Léonardo et Mickey était dans la pièce centrale, quand il entendit un immense pleure d’April. Ils entrèrent dans la pièce pour voir ce qui se passait. April était en pleur dans les bras de Donatello.

Alors ils ressortie pour les laisser seule un instant, Donatello eux tellement peur que son cauchemar était réalité mais ce n’était qu’un rêve.

Elle se redressa sur le lit et essuya ses larmes, elle avait toujours le masque que le scientifique avait fabriqué.

Le soleil amplifiait les vitres des grands buildings de New York de lumière agréable et de chaleur douce, une légère brise fessai volé les déchets délaissé sur le sol qui résonna jusque dans les égouts.

April se redressa de son lit et pencha brusquement la tête de côté en laissent sortir de sa bouche un liquide verdâtre, Donatello apparut dans la pièce comme si il c’était téléporter.

« April ! Est-ce que ça va ? » Demanda-t-il en la prenant par les bras tous en la regardent dans ses yeux pour chercher une réponse, il se mit accroupi pour mieux la contemplé. Ces yeux était humide ses cheveux ébouriffer le visage pale, mais April resta positive et lui sourit plutôt étonner qu’elle ne la dégoutait pas. Il se redressa et la borda pour qu’elle se repose encore un peu.

« Tu dois te reposer encore, tu n’es pas totalement rétabli. » Conseilla-t-il en lui faisant un bisou sur son front chaud. Il se baissa et nettoya le sol avec une serpière jusqu’à que le sol brille.

April referma les yeux et n’entendit plus que des pas qui s’éloignèrent d’elle.

Quand tous à coup un vacarme résonna dans tous le repère comme si une table était balancée contre un mur. April se réveilla dans un sursaut de peur, elle se leva et se dirigea vers la salle principale pour y jeter un œil, mais elle n’aperçut rien d’anormal elle approfondi un peu plus ses recherche en allant voire dans la cuisine, mais rien elle en profita pour se servir un vers d’eau quand tous à coup sa main se mis à trembler, elle la retenir avec son autre main et posa le verre.

Elle voulut voire Donatello si il avait entendu le bruit étrange mais elle ne le trouva point pas même dans son laboratoire, ni même les autres frères. Elle pensa qu’il était parti voir un match de basketball, alors elle appela Donatello sur son téléphone mais rien. 

Sa sonna trois fois puis raccrocha. April ne savant qu’est ce qui se passait décida de chercher Splinter, mais elle ne le trouva point. Un autre vacarme recommença dans la grande salle, comme si quel qu’un lui jouai un mouvait tour, elle sorti la tête mais personne.

Quand tout a cou elle aperçut une ombre sur le mur. Elle se rapprocha mais l’ombre disparue et réapparut sur un autre mur. Un rire mesquin retentie dans tous le repère vide, April s’avança doucement vers l’ombre April la fixa.

Brusquement des mains l’attrapa par derrière qui la tira en arrièrent l’entrainant dans un trou noire. April était tombé sur  un tas d’os qui craquèrent sous son poids, quand elle entendit au loin plusieurs bruits de pas s’approchait très rapidement d’elle comme si quelque chose  marchai à quatre pattes lui courue dessus !

April se réveilla dans un cri d’effroi les yeux d’dégoulinant de larmes, elle hue la peur de sa vie de se cauchemar le plus terrifiant au monde.

Donate

O-DemonKill-O has started a donation pool!
121 / 1,000
Thank you for you support !

You must be logged in to donate.

Comments


Add a Comment:
 
:iconaddoublen:
addoublen Featured By Owner 1 hour ago
Thankyou so much for the watch and likes!!!
Reply
:icono-demonkill-o:
O-DemonKill-O Featured By Owner 58 minutes ago  Student
You're welcome!!^^
I love you art!CURSE YOU! Nod Love 
Reply
:iconakane-ritsu:
Akane-Ritsu Featured By Owner 2 days ago
Llama Emoji-02 (Blush) [V1]Hi sweety~~
Llama Emoji-03 (Sparkles) [V1] Llama Emoji-03 (Sparkles) [V1] Thanks a lot foe the watch dear~~ It means a lto to me and I hope my art don't desppoint you Fox emoji - hearts Fox emoji - hearts  welcome to the pack sweet puppy~~
Neko Emoji-37 (Yay) [V2]Have a nice day dear~~Neko Emoji-37 (Yay) [V2]  
Reply
:icono-demonkill-o:
O-DemonKill-O Featured By Owner 1 day ago  Student
Thank you and you're welcome!^^Love Hug 
Reply
:iconladyironhide:
LadyIronhide Featured By Owner 3 days ago  Student Traditional Artist
Thanks for the :+devwatch: and the :+fav::)
Reply
:icono-demonkill-o:
O-DemonKill-O Featured By Owner 3 days ago  Student
You're welcome!^^
Reply
:icondrjack17:
DrJack17 Featured By Owner Jul 10, 2017  Student Digital Artist
 thank you for the watch F2U: Tangerine Neko Blob Icon 
Reply
:icono-demonkill-o:
O-DemonKill-O Featured By Owner Jul 10, 2017  Student
You're welcome!
Reply
:iconbricus27:
Bricus27 Featured By Owner Jul 7, 2017  Hobbyist General Artist
Thank you for the watch^^
Reply
:icono-demonkill-o:
O-DemonKill-O Featured By Owner Jul 7, 2017  Student
No probleme!F2U: White Neko Blob Icon F2U: White Neko Blob Icon F2U: Black Neko Blob Icon 
Reply
Add a Comment: